Saint-Jean-de-Losne, charmante cité bourguignonne située en bord de Saône, premier port fluvial de plaisance en eau intérieure, au passé glorieux, est aimée des peintres, des vacanciers, des touristes et des plaisanciers. Nous tenons à elle, et c'est pourquoi nous avons décidé de vous parler de son patrimoine, de son histoire, des activités culturelles, associatives et sportives qui s'y déroulent. Soyez nombreux à nous lire. Merci. Pierre Marie et Michelle Guéritey

mercredi 28 mars 2012

Losne et Saint-Jean -de-Losne : les deux bouts du pont de Saône hier et aujourd’hui.

Le 11 mars dernier, au cours d’une sympathique cérémonie animée par la batterie fanfare, la confrérie des Avalants navieurs, à l’occasion de son 20° anniversaire, en présence de la confrérie du Comice agricole et de la confrérie de Belnus de Beaune, et de nombreux élus a remis à la municipalité de Losne une pierre commémorative en mémoire de l’abbaye de Losne.

Avant la conquête de la Franche-Comté par Louis XIV (traité de Nimègue 10 août 1678), la frontière entre la Bourgogne et la Franche-Comté était à peu-prés l’actuelle frontière entre les départements de la Côte-d’Or et du Jura ; le village de Losne, bien que situé sur la rive gauche de la Saône était en France, comme Saint-Seine, Saint-Symphorien, etc.

Le Pont
Depuis le moyen-âge, l’Abbaye de Losne (fondée au début du VIIe siècle) avait tous les droits sur la Saône à cet endroit : péages, pêche, épaves, tout revenait à l’abbaye.
Le pont de bois est [re]construit en 1589 à la fin du règne de Henri III, par ordre du roi et à ses frais. A partir de cette date c’est lui qui encaisse les péages et il s’engage à payer l’entretien du pont.
Mais, la somme prévue était insuffisante car le pont était emporté tous les hivers par les crues ou la débâcle des glaces.
Le 11 décembre 1616, les échevins de Saint-Jean-de-Losne décident :
1- la ville de Saint-Jean-de-Losne paiera désormais les réparations du pont
2- la ville de Saint-Jean-de-Losne paiera 1200 livres à l’abbaye de Losne pour la dédommager de la perte de son ancien droit de péage (qu’elle avait déjà perdu depuis la reconstruction par le roi….)
Depuis, Saint-Jean-de-Losne a payé l’entretien du pont.
Ce pont de bois se trouvait en face de l’ancienne route de Seurre. Il est resté en place jusqu’au début du XIXe s. Le pont de pierre à l’emplacement du pont actuel, et la nouvelle levée de Losne à Chaugey ont été construits à partir de 1838.

La démolition de l’abbaye de Losne en 1636
Au moment du siège de Dole, en mars 1636, le roi de France (Louis XIII) ordonne la démolition de l’abbaye de Losne craignant que les francs comtois ne viennent y installer un poste fortifié en face de Saint-Jean-de-Losne. Ni les habitants de Saint-Jean-de-Losne ni ceux du village de Losne n’ont eu leur mot à dire dans cette affaire.
L’abbaye est démolie à partir de mai 1636 et les matériaux transportés sur la rive droite. Après le siège, les Saint-Jean-de-Losnais ont utilisé ces matériaux pour réparer les remparts et construire un nouveau bastion en pierres (à la place actuelle de l’ancienne entreprise CBV).
L’église paroissiale de Losne a été reconstruite à partir de 1695 et consacrée le 10 août 1699
Depuis, l’église de Losne a été réparée plusieurs fois et pratiquement reconstruite à neuf à la fin du 19e siècle.
On peut retenir que Losne et Saint-Jean-de-Losne sont reliés depuis bien longtemps par le pont sur la Saône, dont les entretiens et reconstructions ont été faits par les uns et les autres alternativement selon l’époque.
La ville de Saint-Jean-de-Losne n’est pour rien dans la démolition de l’abbaye en 1636, qui a été ordonnée par le roi. Les matériaux ayant été transportés alors sur la rive droite à Saint-Jean-de-Losne, ils ont été en partie utilisés pour reconstruire les remparts de la ville après le siège de 1636.
________________

Références :
Dhetel, Philippe, L'Abbaye de Notre-Dame de Lône et ses succursales, de l'ordre de Cluny : étude historique d'après les documents originaux, avec carte et plan des lieux, Dijon : Rabutot, 1864,324 p. : ill., carte dépl. ; pp. 175-176.
Dhetel, Philippe, Annales historiques de la ville de Saint-Jean-de-Losne Côte-d'Or et ancien duché de Bourgogne depuis ses origines jusqu'en 1789, Paris : H.Champion, 1908-1910, 2 vol. (XXVI-671 p.-pl., 497 p.-pl.) : ill. ; 31 cm.
Archives départementales de la Côte d’Or, série C.
© Textes et photos

P.M. Guéritey

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire