A mi-chemin entre Dijon et Dole, Saint-Jean-de-Losne n'a pas comme seul titre de gloire d'être une des plus petites communes de France!... Son patrimoine évoque un passé glorieux et prospère. Des manifestations notamment culturelles s'y déroulent, qui méritent d'être découvertes. Il ne suffit pas d'y passer en bateau ou en vélo, il faut s'y arrêter...

vendredi 3 avril 2020

Poissons d’Avril


Les poissons d’avril sont confinés cette année…
(créations de la  faïencerie de Longchamp, après les célèbres poules...)


jeudi 26 mars 2020

Sonnerie des cloches ce mercredi 25 mars 2020

Il y a un peu plus de 3 tonnes de bronze dans le clocher de l'église Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-de-Losne .... 
écoutez ...

vendredi 20 mars 2020

La restauration de l’église Saint-Jean-Baptiste

Ce chantier important devrait commencer dans quelques mois.
Depuis plusieurs années, nous avons publié dans ce blog de nombreux articles, fruits de nos recherches, concernant ce monument : le mobilier, les cloches, les stalles, la chaire, l’orgue, la méridienne, le bateau de la société de secours mutuel etc… vous pouvez facilement les retrouver en utilisant la fonction rechercher
La souscription est ouverte pour participer au financement de la restauration de l’église de Saint-Jean-de-Losne par l’intermédiaire de la fondation du patrimoine :

Les quelques images ci-dessous devraient vous persuader de l'importance et de la nécessité de ce chantier qui va commencer par la collecte des eaux pluviales, le drainage, la reprise des toitures et des parements de briques extérieurs endommagés par l'humidité et les intempéries, la restauration du portail...
La façade est et le portail renaissance

Détail des dégradations du portail

La toiture des chapelles latérales au nord
Maître d'ouvrage : la commune de saint-Jean-de-Losne
Maître d'oeuvre : Eric Pallot ACMH

dimanche 23 février 2020

Les italiens dans le val de Saône


Les recherches entreprises depuis bientôt 20 ans sur le mobilier de l’église de Saint-Jean-de-Losne, particulièrement au sujet du maître-autel avec baldaquin et de son constructeur Antoine Marquety, un italien, originaire du village de Mollia (Valsesia) m’ont conduit d’abord à publier :
« Le mobilier de l'église de Saint-Jean-de-Losne », Mémoires de la Commission des antiquités du département de la Côte-d'Or, t. 40, 2002-2004, p. 251-257.

Plusieurs articles de ce blog, et dans le bulletin Histoire et Patrimoine du val de Saône sont issus de ces recherches :
La chaire à prêcher :
Propositions pour la reconstitution des stalles :
Le bateau offert par la société de secours mutuel :
Pierre Marie Guéritey, « Le bateau suspendu dans l’église et la bannière de la Société de secours mutuels de Saint-Jean-de-Losne : souvenirs d’une innovation sociale au début du XIXe siècle » Histoire et Patrimoine du val de Saône, Bulletin n°1, 2013.

Le maître-autel avec baldaquin a été largement étudié dans :
Pierre Marie Guéritey « Les Italiens à Saint-Jean-de-Losne : sculpteurs, plâtriers, entrepreneurs (1779-1914) » Histoire et Patrimoine du val de Saône, Bulletin n°4, 2016

Entre 1760 et 1870, les stucateurs, plâtriers et entrepreneurs italiens de la Valsesia sont la seule population d’étrangers présente dans le Val de Saône, structurée par ses liens familiaux et la relation conservée avec ses villages d’origine, ouverte au milieu d’accueil par la communauté de techniques. Les décors qu’ils réalisent à la veille de la Révolution, en particulier dans les églises, sont déjà néoclassiques. Les sources permettent d’identifier ces œuvres et documentent presque au quotidien la vie de plusieurs générations de ces artisans.
on pourra lire dans: https://journals.openedition.org/diasporas/2316
Pierre Marie Guéritey, « Les Italiens dans le Val de Saône. Découverte d’un réseau d’artisans émigrés au xviiie et au xixe siècle », Diasporas, 32 | 2018, 91-112.

Antoine Marquety « ingénieur »
Le parcours remarquable d’Antoine Marquety (Giovanni Antonio Marchetti, v.1740 - 1805), auteur du maître-autel avec baldaquin de l'église de Saint-Jean-de-losne, n’a pas fini de nous étonner. Le 29 septembre 1777, devant le notaire Lerouge, résidant à Pontailler-sur-Saône, baillage d’Auxonne, « antoine Marquety, ingénieur demeurant à Pontailler » donne procuration à Lorenzo Bevilacqa, marchand à Varallo, pour traiter au mieux en son nom la succession ouverte par  le décès de son épouse Marie-Anne Marca. Bevilacqua doit aussi faire rendre compte à Jacques Seletti des revenus des biens de Marquety….
Pontailler-sur-Saône au 18° siècle (AD21, Atlas des routes)

Si dans cet acte, (repéré par Colette et Jean Claude Hilico) Marquety est qualifié d’« ingénieur »…c’est qu’il s’occupait de la construction ou de l’entretien d’ouvrages d’art, par exemple de ponts et aqueducs avec l’architecte Saint-Père à Pontailler (AD 21 C 3230)
Quelques années plus tard, alors qu’il s’est fixé à Saint-Jean-de-Losne, il est appelé par la municipalité pour la réception du perron de l’église.
Ainsi, Antoine Marquety se trouvait à Pontailler-sur-Saône, à 30 km en amont de Saint-Jean-de-Losne, quelques années avant qu'il entreprenne la construction du maître-autel de l’église paroissiale, et il n’était pas seulement stucateur et sculpteur…

vendredi 17 janvier 2020

Bonne année 2020



en vous adressant mes meilleurs vœux pour la nouvelle année, je ne résiste pas au plaisir de vous faire profiter de cette image.



Elle est tirée d'un dossier de Philippe Dhetel, (Annales historiques de Saint-Jean-de-Losne ...) qui avait pensé avant moi à détourner cette image de calendrier publicitaire d'un magasin parisien d'articles généraux pour en faire une carte de vœux .... en 1886
Le père et la mère, accompagnés par les deux témoins requis, présentent au caissier, transformé en employé d'état-civil pour la circonstance, le nouveau né qui représente la nouvelle  année ...



lundi 23 septembre 2019

Musique en Provence ce dimanche 29 septembre à 17h30 / Saint Jean de Losne


Saint-Jean-de-Losne, église paroissiale, concert « Musique en Provence » (orgue, deux tambourins-galoubets), dimanche 29 septembre 2019, 17h30,

Dernier concert proposé par Saône Nature et Patrimoine dans le cadre des «Claviers d’été 2019». Au programme, orgue, deux galoubets et deux tambourins, avec Sophie de Boisgelin et Sébastien Bourrelly, et Jean-Pierre Rolland à l’orgue historique de Saint Jean de Losne.
On entendra notamment des œuvres de Séveran, Châteauminois, Mouret, et de musique traditionnelle provençale (Maréchal, Mouren, Guis, Thurner,…)
Un programme musical attractif et très original, avec des instruments typiques de Provence que l’on entend peu en Bourgogne, avec des interprètes de qualité, qui devrait attirer un public de mélomanes nombreux, en cette fin d’été.
 
Sophie de Boisgelin commence très jeune le chant choral sous la direction de sa mère Christiane Barbey, et le piano à l'école de musique du Haut Var. Elle change rapidement d'instrument pour apprendre le violon, dans le répertoire classique au conservatoire Darius Milhaud d'Aix en Provence et poursuit également une formation dans le répertoire des musiques traditionnelles européennes, notamment avec Patrice Gabet. Elle est titulaire du diplôme de Fin d'études de Formation musicale. Elève de Marius Fabre en galoubet-tambourin, elle participe à de nombreux concerts et voyages, non seulement comme tambourinaire mais aussi en tant que choriste et chef de chœur. Licenciée en musicologie en 1999, elle partage ensuite son temps entre enseignement musical, arrangements et composition. Depuis septembre 2014, elle est à nouveau élève au conservatoire d’Aix en Provence dans la classe d'orgue de Jean-Pierre Rolland.
Sébastien Bourrelly débute d’étude du galoubet-tambourin au conservatoire Darius Milhaud d’Aix en Provence avec Maurice Guis et obtient un premier prix en 1986. Il se produit avec différents groupes folkloriques ou traditionnels. Il est actuellement professeur de galoubet-tambourin aux conservatoires d’Aix en Provence et Manosque, ainsi qu’à l’école de musique de Rousset.
Jean-Pierre Rolland a effectué ses études musicales au Conservatoire National de Région de Marseille, puis au Conservatoire National Supérieur de Lyon (orgue, improvisation) et au Conservatoire Royal de Musique de Liège (direction d’orchestre). Diplômé pour ces trois disciplines, il est aussi titulaire du Certificat d’Aptitude aux fonctions de Professeur d’Orgue et enseigne cet instrument, ainsi que la basse continue, au conservatoire Darius Milhaud d’Aix en Provence. Il fait partie de l’équipe des organistes du temple Saint éloi de Rouen (église Protestante Unie de France), et partage le reste de son temps entre concerts et composition musicale.
Entrée : 8€ (adhérents SNP : 6€, gratuit – 14 ans). Pas de réservation, placement libre.
Organisation : Saône Nature et Patrimoine. T. 03 80 79 08 33.

 
 
 
 
 
 
_________________________________
Un petit extrait pour vous donner envie d'assister à ce concert original… avec nos 3 compères Sophie de Boisgelin et Stéphane Bourrelly, tambourinaires, et Jean Pierre Rolland à l'orgue de Varages en Provence…  Faites le savoir autour de vous !

vendredi 21 juin 2019

Concert "Orgue à 4 mains" le 30 juin à 18h à l'église de Saint Jean de Losne

Un moment musical à ne pas manquer à Saint Jean de Losne !

Saône Nature et Patrimoine organise le premier concert de son Cycle annuel « Claviers d’été 2019 ».
.

 
 
Saint-Jean-de-Losne, église Saint Jean Baptiste, dimanche 30 juin 2019, 18 h.
Concert avec les organistes Charlotte Dumas et Antoine Thomas (tous deux étudiants au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon), dans un programme « Orgue à 4 mains », avec Mozart, notamment les deux Fantaisies en Fa mineur, et des pièces de Boyvin, J.J. Beauvarlet-Charpentier, et Sweelinck, à l'orgue historique Bénigne Boillot 1768. Le concert est organisé dans le cadre du cycle "Claviers d'été" organisé par Saône Nature et Patrimoine.
Ce concert d'été permettra d'entendre deux jeunes organistes talentueux qui sauront mettre en valeur l’orgue historique de l’église de Saint-Jean-de-Losne, dans un programme qui devrait ravir les mélomanes de la région qui suivent de plus en plus nombreux les "Claviers d'été" annuels.
Entrée : 8 €, (tarif réduit 6€ pour les adhérents de SN&P, gratuit moins de 15 ans).
Rens. 03 80 79 08 33 et page Facebook « Orgue de Saint Jean de Losne ».
 
Au programme :
 
- Fantaisie en fa min KV 595 - W. A. Mozart (Charlotte Dumas et Antoine Thomas)
 - Suite du quatrième ton (Premier livre) - J. Boyvin (Charlotte Dumas)
-Grand prélude à 5 parties, à 2 Chœurs
-Trio
-Dialogue de récits, et de trios
-Duo
-Tierce en Taille
-Dialogue en fugue
 - Mein junges Leben hat ein End - J.P. Sweelinck (Charlotte Dumas)
 - Symphonie concertante - J.J. Beauvarlet-Charpentier (Antoine Thomas)
 
- Extraits du Journal d’orgue nº 6 (1784) Messe Royale de Dumont - J.J. Beauvarlet-Charpentier (Antoine Thomas)
- Kyrie. À 4 parties (Plein jeu)
- Fugue
- Fond d'orgue
- Récit de hautbois et flûte
- Grand Chœur
 - Fantaisie en fa min KV 608 – Mozart (Charlotte Dumas et Antoine Thomas)
-------------------


Né en 1994, très tôt attiré par la musique et particulièrement par l'orgue, Antoine Thomas a débuté ses études musicales par le piano dans la classe de Cécile Emery au CRR d'Amiens. Il entre ensuite dans la classe d'orgue de Béatrice Piertot au CRI de la Baie de Somme (Abbeville) où il obtient son DEM (dîplome d'études musicale) en juin 2013. Il devient ensuite l’élève d’Éric Lebrun au CRR de Saint-Maur-des-Fossés où il obtient un premier de prix de perfectionnement mention très bien en 2016. Antoine Thomas a étudié parallèlement l'improvisation à l'orgue à Amiens avec Gérard Loisemant ainsi que le clavecin avec Béatrice Piertot et Richard Siegel au CRR de St-Maur.
Il a eu également la chance de travailler avec des compositeurs tels que Tom Johnson et Karol Beffa et des organistes de renom comme Jean-Baptiste Monnot, Jan Willem Jansen, Olivier Latry et Jean-Baptiste Robin.
Il a obtenu en 2012 le troisième prix et le prix du public du Concours d'orgue Bach de Saint-Pierre-les-Nemours. Finaliste au concours international d'orgue Pierre de Manchicourt (septembre 2018) à
Saint-Omer, il obtient le Prix du public.
Il poursuit ses études au conservatoire national supérieur de musique de Lyon depuis septembre 2017 dans la classe d’orgue de François Espinasse et Liesbeth Schlumberger.
Passionné par la facture instrumentale, Antoine Thomas s’attache à faire revivre l’orgue du temple d’Amiens, instrument exceptionnel de la maison Cavaillé-Coll Convers construit en 1928 pour une galerie de luxe parisienne : les Portiques des Champs Élysées.
Il est également l’un des créateurs du site internet « Les orgues de Picardie » qui a pour but d'inventorier le riche patrimoine des orgues de cette région. Antoine Thomas est organiste-titulaire des orgues de Saint-Pierre-de-Vaise et de l'Annonciation de Lyon .
 Née en 2000, Charlotte Dumas a débuté l'orgue à l'âge de 7 ans avec Véronique Rougier au CRD d'Oyonnax, puis a étudié au CRR d'Annecy avec Thibaut Duret.
Elle entre en 2017 au CNSMD de Lyon dans la classe de François Espinasse et Liesbeth Schlumberger.
Passionnée par les orgues et les claviers, elle participe dès son plus jeune âge à plusieurs stages (Saessolsheim, Issenheim, Poitiers, Dieppe, Bourron-Marlotte) avec Éric Lebrun, Benjamin Righetti, Jan Willem Jansen, Francis Jacob, Freddy Eichelberger, Olivier Houette...
Charlotte a donné plusieurs concerts en solo et avec sa soeur Marie Dumas (Fourvière, Savigny, Soucieu-en-Jarrest, Saint-Maximin-du-Gard, Cormaranche-en-Bugey, Saint-Rambert-en-Bugey...) et participe régulièrement à la vie musicale locale (marathons, hommages, jumelages, accompagnements, associations…), et a reçu en septembre 2018 le Prix du jeune talent remis par les Amis du Français, à l'occasion d'un récital à la Co-cathédrale de Bourg-en-Bresse.