Saint-Jean-de-Losne, charmante cité bourguignonne située en bord de Saône, premier port fluvial de plaisance en eau intérieure, au passé glorieux, est aimée des peintres, des vacanciers, des touristes et des plaisanciers. Nous tenons à elle, et c'est pourquoi nous avons décidé de vous parler de son patrimoine, de son histoire, des activités culturelles, associatives et sportives qui s'y déroulent. Soyez nombreux à nous lire. Merci. Pierre Marie et Michelle Guéritey

jeudi 8 novembre 2018

Le 11 novembre 1918 à Saint-Usage


Cent ans après, voici quelques lettres envoyées de Saint-Usage par la famille au soldat, autour du 11 novembre 1918.
La victoire tellement attendue est dignement célébrée et les prisonniers allemands seront punis pour avoir fêté eux aussi la fin des hostilités. Tout est dit sans haine, avec l’espoir d’un meilleur lendemain maintenant que « ce maudit Guillaume » est détrôné.
La grippe espagnole fait des ravages. Même si elle est loin d’avoir tué autant que la guerre, c’est le malheur ajouté au malheur… La joie de la victoire est vite tempérée par les préoccupations de la vie quotidienne…
 
St Usage le 6 novembre 18
 
Mon cher enfant,
Je viens un peu tard après une lettre et une carte de toi reçue te donner de nos nouvelles qui sont toujours bonnes pour ta maman et souhaite que tu sois de même.
Louis ne travaille pas encore à la scierie car après sorti du pétrole (1) il faut au moins quinze jours ; ce sont ces messieurs les patrons qui ont fait cela, mais comme  il y a des pommes de terre pas arrachées, nous allons un peu les après-midi pour B**.
Mon Fernand, tu trouves que l’épidémie a fait bien des victimes, mais il y a encore des morts Louis B***  qui était remarié voilà quatre a 5 mois on l’a enterré civilement. Germain A** mort aussi ; maintenant il y a le petit S*** Maurice que tu connais qui se meurt comme son frère ainé que tu as connu ; le pauvre petit n’étaient pas fort…
Je pense que tu as connu Jean T*** de Brazey, il est mort à Calais. Il n’a jamais goûté du front ; tu vois, il n’a pas été privilégié pour cela.
[….]
Comme permissionnaire, il y a Fernand C***, Marcel L*** et j’ai vu le fils P*** celui qui était avec toi pour une perme. Il t’envoie bien le bonjour et il était là pour 24 heures car il avait été envoyé à Dijon pour une manifestation au sujet des victoires passées, mais maintenant, je crois que bientôt, nous aurons la bonne et la fin de tout.
[…]
(1) Les dépôts de Pétrole de Saint-Usage
__________________________________
St Usage le 11 novembre 18
 Mon cher Fernand,

Je viens de recevoir ta lettre datée du 8 ou tu nous annonces ton grade de Brigadier nous en sommes très contents tous trois et en plus de cela que la guerre est finie que cette fois nous n’aurons plus qu’à attendre la rentrée et la santé, pour nous tous nous serons assez riches.
Je pense que tu as reçu ma lettre avec le mandat
Si tu avais vu aujourd’hui 11 après l’annonce de l’armistice les cloches les clairons les tambours tous carillonnait, point d’usine n’ont marché car le personnel n’a rien voulu faire et alors des cuites, ah tu parles ! il y en avait Mon Fernand, jusqu’aux boches qui n’ont pas voulu travailler tu parles ! Mais il parait qu’ils vont être trois jour sans manger pour leur punition, ah ils l’ont sec cette fois et ils y croient tout de même.
Je suis allé voir Charles B*** ce matin car le père Claude est malade et ça ne va pas du tout enfin que veux-tu, lui il est vieux.
Charles ça va mieux mais la Margueritte de Claudis ça ne va pas très bien
J’ai appris que chez B** la mère est très malade et Jeanne idem et que cette petite ne veux pas prendre ses médicament.  Marie va un peu mieux elle se lève elle a été bien secouée aussi. On a enterré cette semaine Marthe J*** femme B****, dans notre quartier toute la famille G*** sont couchés c’est Marie la plus mal elle ne va pas bien du tout et en plus elle vient de mettre un enfant au monde ce qui fait que c’est plus difficile à soigner.
J’ai bien des bonjours de bien des gens à te donner je ne puis te les détailler entre autre Charles Bernier.
Mon cher enfant je souhaite que tu arrose tes galons ce que je ne comprends pas c’est que tu n’as pas osé plus tôt de nous demander ces quelque sous, je pense que tu vas écrire au parrain et à la tante Marthe que tu as des galons aussi je te quitte, nous sommes tous trois en bonne santé nous te souhaitons de même nous nous joignons tous trois pour t’embrasser tendrement ta mère ton frère et la tante
 
Mon cher Fernand,
Comme ta mère a tout occupé le papier, je suis obligée de mettre un petit supplément pour bavarder un peu avec toi ce qui n’est pas souvent car je suis comme toi très paresseuse. Aussi c’est pourquoi je ne trouve pas drôle que tu n’écrives pas. Je pense que maintenant tu dois être heureux de la bonne nouvelle ce jour attendu avec si grande impatience. Enfin on respire de penser que plus de malheureux ne tomberont, de penser que bientôt tu vas nous rentrer car maintenant le temps n’est rien. Prends bien garde, ne fais pas d’imprudence, si toutefois on vous fait déblayer le terrain, aux obus qui ne sont pas partis.
Pour tes galons, nous sommes très heureux, mais notre bonheur est plus grand encore vu comme les événements ont tourné la fin de ce carnage, la fin de cette puissance maudite le détronage de ce guillaume maudit.
Aussi mon cher Fernand, je te joins 5 F. pour fêter ce jour heureux. Je te dirai que je pars demain pour Dijon devant travailler vendredi ma permission étant expirée car je suis comme toi militaire, je ne vois rien d’autre à te dire ta mère t’ayant donné toutes les nouvelles
Je t’embrasse fort,
Ta tante
____________________________________
St Usage le 22 novembre 18
Bien cher enfant,
Je viens aujourd’hui de recevoir ta troisième lettre, alors je m’empresse de venir te donner de nos nouvelles qui sont un peu meilleures que la semaine dernière car nous posions des ventouses tour à tour : nous avons eu chacun un gros rhume, mais ton frère a été plus pris que moi il a eu une forte fièvre mais je me contente, nous n’avons pas eu besoin de docteur.
Avec ces épidémies il y a bien des précautions à prendre. Il y a encore quelques malades. Chez la tante Justine tous ont été malades à peine si la tante se lève et voilà au moins trois semaines qu’elle est couchée. Cela se compte, elle a maigri de moitié. A nous deux la mère Chilot, nous allons aux betteraves tous les tantôts chez eux car ce sont les derniers à finir cette année. Pierre est retombé de cette secousse comme il était : neurasthénique.
Tu nous demandes du nouveau : chez F*** on fait une vente de tout prochainement ; tu vois, quand une femme n’a pas de conduite ou tout cela mène.
Comme permissionnaire il y a Etienne G***qui est bien content que c’est fini. Nous pensons bien que tu viendras avant la fin de l’année. Louis a commencé à travailler à la scierie, je pense que ça va aller, il est un peu reposé et moins maigre.
Tu nous dis que vous allez partir pour l’Alsace ; probablement vous ferez toujours bien attention car j’ai peur que l’on vous tende des pièges : la moitié de ces gens-là ne sont pas francs.
Je dois faire comme toi te quitter mon gros Fernand pour te dire bonsoir, car il est huit heures et nous sommes las tous deux
Nous nous joignons pour t’embrasser de tous nos cœurs
Ta mère et frère
 J’oubliais de te dire que chez B*** voila 1 mois qu’ils sont sans nouvelles de René(2) je t’assure qu’ils sont bien peinés, surtout qu’ils ont eu cette maudite maladie tous les trois. Les petites vont mieux quoique la mère aussi mais pas bien fort, on a bien craint pour elle et cela ne va pas la remettre. Je guette le facteur, tous les jours je lui demande mais rien ; c’est un grand malheur
Bonsoir mon gros, ta mère

 
(2) Il ne reviendra pas…

(Nous remercions M et Mme Petite qui ont communiqué aux archives départementales de la Côte-d’Or l’ensemble de la correspondance dont sont extraites ces quelques lettres).

voir aussi :
Les premiers jours de la mobilisation  à Saint Jean de Losne:
http://saint-jean-de-losnetourisme.blogspot.com/2014/08/les-premiers-jours-de-la-mobilisation.html
monument aux morts de Brazey-en-Plaine
http://saint-jean-de-losnetourisme.blogspot.com/2015/11/les-monuments-aux-morts-du-canton.html
monument aux morts de Trouhans
http://saint-jean-de-losnetourisme.blogspot.com/2015/11/monuments-aux-morts-du-canton-trouhans.html
monument aux morts de Saint Jean de Losne
 
 

lundi 17 septembre 2018

Trompette et orgue au programme du concert du 23 septembre à Saint Jean de Losne

Eglise paroissiale de Saint-Jean-de-Losne, Trompette et orgue dimanche 23 septembre 2018, 17h30,
Troisième et dernier concert proposé par Saône Nature et Patrimoine dans le cadre des «Claviers d’été 2018» et du 250e anniversaire de l’orgue. Au programme, trompette et orgue, avec Guy Messler professeur au Conservatoire de Rouen, et Jean-Pierre Rolland à l’orgue historique de Saint Jean de Losne, professeur au Conservatoire d’Aix en Provence.

- Après un brillant parcours de formation s’achevant au Conservatoire National Supérieur de Lyon, Guy Messler entre comme trompette solo à l’Opéra National du Rhin, place qu’il occupera jusqu’en 2005 après avoir fait le choix de l’enseignement en lien avec une carrière d’interprète. Il est aujourd’hui titulaire du certificat d’aptitude et professeur au Conservatoire à rayonnement Régional de Rouen en Normandie.
Il est régulièrement invité dans de prestigieux ensembles comme les orchestres symphoniques : l’orchestre de Paris, l’orchestre National de France, l’orchestre National de l’Opéra de Paris, l’orchestre National de Lyon, l’orchestre National de Capitole de Toulouse, l’orchestre de l’Opéra de Rouen-Normandie. Et les orchestres de chambre : I Solisti Veneti, l’orchestre de chambre du Badwürtenberg où il enregistre les doubles concertos de Molter avec Guy Touvron, l’orchestre de Chambre d’Auvergne, et l’orchestre de Chambre de Stuttgart. Il est également membre de l’Ensemble des Cuivres français sous la direction de Thierry Caens.
- Jean Pierre Rolland a effectué ses études musicales au Conservatoire National de Région de Marseille, puis au Conservatoire National Supérieur de Lyon (orgue, improvisation) et au Conservatoire Royal de Musique de Liège (direction d’orchestre). Diplômé pour ces trois disciplines, il est également titulaire du Certificat d’Aptitude aux fonctions de Professeur d’Orgue et enseigne cet instrument ainsi que la Basse continue au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aix en Provence.
Il fait partie de l’équipe des organistes du temple Saint Eloi de Rouen (Eglise Protestante
Unie de France). Concertiste, il se consacre tout particulièrement à la rencontre entre l’orgue et d’autres instruments, se produisant avec voix, flûte à bec, saxophone, basson, bombarde, trompette et violoncelle, dans un répertoire original comportant une part de création. En récital, il affectionne les regards croisés entre compositeurs d’époques différentes, dans des programmes thématiques conçus pour mettre en valeur toute la palette des instruments utilisés. Il s’intéresse à l’ensemble de l’histoire de la musique et ne se reconnaît aucune spécialité.
Il a enregistré pour Coop Breizh, Arion et Hortus.
Son premier disque en soliste, La Saveur des Dissonances, à l’orgue historique de Saint-Jean-de- Losne a retenu l’attention de plusieurs revues spécialisées (5 diapasons, novembre 2009).
Jean-Pierre Rolland s’oriente actuellement vers la composition. Il est l’auteur d’œuvres vocales, de musique de chambre et pour orgue.
 ---------------------
Demandez le programme :
Antonio de CABEZON (1510-1566), Tiento del Cuarto Tono (orgue seul)
Georg Friedrich HAENDEL (1685-1759) : L’Harmonieux Forgeron (thème et variations pour trompette et orgue)
Louis COUPERIN (1626-1661) :
Ave Maris Stella (Août 1658)
Ave Maris Stella en trio (à Paris, le 1er janvier 1657)
Henry DU MONT (1610-1684) : Allemande pour l’orgue ou le clavecin, et pour trois violes si l’on veut (orgue seul) 
Georg Friedrich HAENDEL : Eternal source of light divine (trompette et orgue)
Bernardo STORACE (1637-1707) :
Aria sopra la Spagnoletta (6 variations pour orgue seul, Venise 1664) 
Guiseppe TORELLI (1651-1709) : Concerto en ré majeur pour trompette et orgue :
Allegro, Adagio, Allegro.
Andres de SOLA (1634-1696) : Tiento de Medio Registro de Mano Derecha de 1° Tono (orgue seul).
Sebastián DURON (1660-1716) : Gaitilla de Mano Izquierda (orgue seul). 
Johann Baptist Georg NERUDA (1708-1780) : Concerto en mi bémol majeur pour trompette et orgue :
Allegro, Largo, Vivace
Emil SJÖGREN (1853-1918) : Légende en sol mineur (orgue seul)
Felix MENDELSSOHN (1809-1847) : Kinderstück (pièce enfantine) op. 72 n° 4 en fa majeur (orgue seul)
Vicenzo BELLINI (1801-1835) : Variations sur un thème de Norma (trompette et orgue)

Un programme musical attractif avec des interprètes de qualité, qui connaissent et apprécient l'église de Saint-Jean-de-Losne pour son ambiance baroque, son acoustique, et son orgue exceptionnel, devrait attirer un public de mélomanes nombreux, en cette fin d’été.
Entrée : 8€ (adhérents SNP : 6€, gratuit – 14 ans). Pas de réservation, placement libre.
Organisation : Saône Nature et Patrimoine. T. 03 80 79 08 33.
_______________
Saône Nature & Patrimoine
Mairie
21170 Saint-Jean-de-Losne
T. 03 80 79 08 33
Contact communication : Michelle Guériteymi.gueritey@yahoo.fr

samedi 23 juin 2018

L’association Saône Nature & Patrimoine met en valeur l’orgue de Saint-Jean-de-Losne et le talent des musiciennes du canton



 

C’est un ensemble  de musiciennes, à la fois international et local, qui ouvre la saison 2018 de « claviers d’été » dans l'église de Saint-Jean-de-Losne, avec un concert de musique instrumentale aux frontières de la Renaissance et du Baroque dimanche 24 juin à  17h30.

L’ensemble «Le Insolite Note » Jule Bauer, Annette Osann, Elise Rollin, Perrine et Juliette Thiebergien
 
Pour ce concert, les instruments à cordes sont conviés à célébrer avec l’orgue le 250° anniversaire de cet instrument terminé en 1768 par le facteur d’orgues dijonnais Bénigne Boillot, originaire de Nuits-Saint-Georges, un artisan formé dans les meilleurs ateliers de l’époque.
Les musiciennes sont Perrine et Juliette Thieberghien professeurs à l’école de musique Rives de Saône, Annette Osann, luthière et instrumentiste à Dole : outre le violon et le violoncelle baroques, elles jouent aussi le Nyckelharpa, un instrument qu’on pourra découvrir à cette occasion, et Jule Bauer de Stuttgart, cantatrice, qui pratique aussi le Nyckelharpa.


Le Nyckelharpa : un instrument à cordes étonnant (Annette Osann)

L’orgue sera joué par Elise Rollin, concertiste, professeur d’orgue au conservatoire de Belfort.
Un rare témoin de la facture d’orgues française du 18°siècle (Bénigne Boillot 1768)
L’orgue de Saint-Jean-de-Losne est un des très rares instruments du 18e siècle qui nous soit parvenu sans modification importante. C’est à ce titre un élément important du patrimoine instrumental français. Avec son élégant buffet rococo en chêne, il est évidemment classé monument historique,  mais n’est pas pour autant une pièce de musée : il est régulièrement entretenu par le facteur d’orgues Jean Deloye, et chaque été, l’association Saône Nature & Patrimoine organise plusieurs concerts autour de cet orgue. Servi par deux organistes, il accompagne tous les offices de l’église, et récemment il a été enregistré (Michel Chapuis 2003, Daniel Meylan 2005, Jean Pierre Rolland 2009).
_______________________________
 
Quelques images du concert qui a rassemblé un public nombreux et conquis par le talent des interprètes :
 


 




mercredi 9 mai 2018

Saône Nature & Patrimoine : 11e journée de rencontres Histoire et Patrimoine du Val de Saône


A Seurre, le 26 mai 2018
 
Programme

Salle des mariages de l’Hôtel de ville de Seurre

9h. 45 : accueil des participants

10h.- 11h. : Gustave Saby, peintre, dessinateur et lithographe seurrois
Gérard Niquet (Seurre)

Gustave SABY (1864 - 1931) était un peintre, dessinateur, lithographe et photographe seurrois, qui a exercé son métier entre 1890 et 1930, à Dijon en étroite collaboration avec les artistes et les imprimeurs locaux. Il a laissé de nombreux documents de travail dans le domaine de la publicité, mais aussi des menus, des diplômes et des illustrations d'ouvrages.
Passionné par sa ville natale, il en a laissé de nombreux dessins, originaux et reproductions, mené de nombreuses recherches qui sont autant de témoignages de l'histoire de la ville.

11 h. - 12h. : Les quais à gradins
Pierre Marie Guéritey (Saint-Jean-de-Losne)

Henry Darcy (1803-1858) est connu des dijonnais pour l’adduction d’eau de la ville et son action avec le maire Victor Dumay pour obtenir que la ligne de chemin de fer du PLM par Dijon. Dès sa sortie de l’école polytechnique, ingénieur ordinaire puis ingénieur en chef des ponts et chaussées à Dijon, il a créé de nombreux ouvrages sur la Saône  on lui doit entre autres le pont de Saint-Jean-de-Losne et plusieurs quais à gradins. Ces dispositifs portuaires ont grandement contribué au développement du transport fluvial sur la Saône.

12h.- 12h.30

Visite du quai à gradins restauré de Seurre

12h.30 : Déjeuner

Restaurant proposé : Café de la Marine, quai du Nord (inscription préalable nécessaire avant le 18 mai auprès de Saône Nature & Patrimoine)

(20 €, à régler au restaurant par chaque participant).
 

 Site de  l’Etang Rouge,  rue de Franche-Comté, Seurre
14h 30: Visite de l’Etang Rouge, village du val de Saône reconstitué
Présentation du Bulletin Histoire et Patrimoine du Val de Saône n°5

15h.- 16 h. : Les origines du projet de l’Etang Rouge
Etienne de Cointet (Auvillars) , Louis Roussel (Tichey) 

On peut encore voir quelques rares bâtiments caractéristiques des anciennes fermes du Val de Saône  à Auvillars... des dessins et lavis exécutés au xixe siècle  qui seront présentés par Etienne de Cointet témoignent de la présence de nombreuses constructions d’un habitat spécifique aujourd’hui presque entièrement disparu.

Le projet initié par Georges Bertheau de créer à Seurre, au lieu-dit l'étang rouge, un écomusée qui serait à la fois un village reconstitué à partir de maisons anciennes du Val de Saône condamnées à disparaitre mais aussi un conservatoire des métiers et des modes de vie traditionnels de la région n'a pu pleinement aboutir. Il en reste un ensemble de bâtiments qui méritent d'être reconnus et de revivre : ce sera l'objet de la présentation qui en sera faite par Louis Roussel, archéologue qui les a tous relevés et étudiés lors de leur sauvetage.

16h.- 17h : Valorisation du site de l’Etang Rouge
Laurence Brébant, Tatiana Petitjean (communauté de communes Rives de Saône)

Depuis l’origine du projet jusqu’à ce jour, le site a beaucoup évolué grâce à de nombreux bénévoles. Diverses activités sont proposées tout au long de l’année avec l’aide des associations hébergées sur place,  Etang Rouge, croqueurs de pommes,  SDAT-ASCO et d’autres encore qui interviennent ponctuellement. L’entretien et la valorisation de ce patrimoine est un enjeu important pour le territoire de la communauté de communes tant pour le patrimoine, le tourisme et l’animation.

 
Apéritif, à l'Etang Rouge

dimanche 1 avril 2018

Saint-Jean-de-losne, patrimoine et innovation.


 
Toujours à la pointe du progrès pour les économies d’énergie, la municipalité, après avoir remplacé l’éclairage des principales artères de la ville par des lanternes « vertes » lance un nouveau chantier.
L’étude a été confiée à la Bourguignonne d’Innovation pour la Transformation de l’Energie, une start-up nouvellement implantée dans la ville. Confidentiellement, nous pouvons révéler dès aujourd’hui qu’il s’agit ni plus ni moins que de placer sur le toit de l’église des panneaux solaires imitant parfaitement la tuile bourguignonne, développés par cette société. Ce projet qui s’intégrera à la prochaine restauration de l’édifice a reçu l’accord des monuments historiques et un appel aux dons (déductibles des impôts) sera bientôt lancé pour le financer.
Nous ne manquerons pas de vous en tenir informés.
 

 
Poisson d'avril !
2 avril 2018

samedi 10 mars 2018

Saône Nature & Patrimoine, Activités 2018

 
Au fil des années,  l'association Saône Nature & Patrimoine est devenue un acteur incontournable de la culture dans le  Val de Saône...

11e Salon Photo nature du Val de Saône:
Saint-Jean-de-Losne, salle polyvalente, 16-17-18 mars.

au salon photo nature du Val de Saône...
L’édition de mars 2018 sera la 11e. Le salon est ouvert à des photographes renommés de la France entière. Il met en valeur la sauvegarde de l’environnement et des espèces protégées. Exposition de photos animalières, de paysages, et de nature avec cette année 22 photographes et clubs. Visite pour les écoles (notamment de Saint-Usage) : vendredi 16 mars après-midi, Soirée de conférences et projections le samedi 17 mars. Public : photographes, amateurs de photos nature, amateurs de la nature de tout l’Est de la France (Chaque année 1200 visiteurs). Retour d’image pour notre territoire dont ce Salon compte parmi les manifestations les plus importantes.


Rencontres Histoire et Patrimoine du Val de Saône :
2 journées d'études par an, depuis 2013 réunissent chaque fois dans un lieu différent un public d'environ 80 personnes. Elles permettent aux chercheurs, amateurs et professionnels, de présenter leurs travaux. En 2018, ces journées sont prévues le 26 mai à Seurre, et en novembre dans le canton d'Auxonne (à préciser).
Connaissance de l’histoire et des richesses du patrimoine des communes du Val de Saône. Ces Journées sont suivies par des habitants du canton mais aussi de Côte d’Or et du Jura.
journée histoire et Patrimoine du Val de Saône à seurre le 26 mai 2018
A Pontailler-sur-Saône en novembre 2017
Edition du bulletin annuel « Histoire et Patrimoine du Val de Saône » Publication du n°5 le 26 mai 2018. La qualité du bulletin est reconnue par les historiens et chercheurs et par les responsables des Archives. Il est vendu aux amateurs et déposé dans les bibliothèques, il permet de diffuser largement l’image du val de Saône.
Collecte de mémoire : des séances de collecte de mémoire sont prévues en 2018 avec la participation de personnes âgées. Cette activité réactivée depuis décembre 2013 est en continuité avec les séances « Racontez-nous Saint-Jean » organisées par promo Saint-Jean au début des années 2000. Une partie du contenu collecté est publiée dans le bulletin.
Projet 2018 : les pétroles à saint-Usage (des documents ont été collectés en 2017).
« Claviers d’été » à Saint-Jean-de-Losne : Saône Nature & Patrimoine propose chaque année des concerts autour de l’orgue historique de Saint-Jean-de-Losne, avec des interprètes professionnels reconnus et des programmes de qualité s’adressant à un public le plus large possible. (cette action fait suite au concerts organisés par Promo Saint Jean, soit une cinquantaine de concerts depuis 15 ans).
l'orgue historique de Saint-Jean-de-Losne

un concert avec l'orgue historique de Saint-Jean-de-Losne ...
Trois concerts pendant l’été 2018 (en juin, juillet et en septembre).
Dimanche 24 juin : l’ensemble « Le insolite note » avec Elise Rollin, Juliette et Perrine Thiebergien, Anette Osann, Jule Bauer.
Cet ensemble féminin international s’est constitué autour d’un instrument à cordes : le nyckelharpa et de la musique italienne et espagnole de la fin de la renaissance et du début du baroque.
Elise Rollin, orgue (professeur au conservatoire de Belfort)
Annette Osann, Nyckelharpa (luthière, Dole)
Juliette Thiebergien Violoncelle baroque (professeur à l’école de musique Rives de Saône)
Perrine Thiebergien : Nyckelharpa (professeur à l’école de musique de Talant)
Jule Bauer: chant et Nyckelharpa (Stuttgart)
Dimanche 29 juillet : récital d’orgue : musique d’orgue anglaise.Giles Brightwell (organiste et chef de chœur, St Thomas Episcopal Church, Houston USA) 
 Dimanche 23 septembre : Orgue et trompette, Jean Pierre Rolland (professeur d’orgue au conservatoire d’Aix en Provence),
Guy Messler (professeur de trompette au conservatoire de Rouen)
Le Salon "de fil en aiguille"
4e salon « De fil en aiguille »
Saint-Jean-de-Losne, salle polyvalente, les 20 et 21octobre 2018.
Le Salon « De fil en aiguille » réunit des artisans et des clubs de loisirs créatifs autour du thème du textile pour faire suite aux 3 premières éditions qui furent des réussites.
Ce salon, dont la réputation est maintenant bien établie, attire régulièrement plus de 1200 visiteurs venant des environs et de tout l’Est de la France. L’originalité et la qualité du Salon sont saluées par tous les exposants. Hébergement de ceux-ci dans les hôtels et gîtes des environs.

Interventions auprès des scolaires
Mini conférences et promenades historiques pour les élèves des écoles primaires et du collège d’Echenon.
 Rappel : Exposition « Val de Saône monumental au XIXe s. »
L’exposition ouverte de décembre 2016 à septembre 2017, aux archives départementales de la Côte d’Or, rue Jeannin à Dijon est maintenant visible sur internet : Les images de tous les documents et objets exposés sont accessibles par le lien ci-dessous:
Exposition Val de Saône Monumental au 19e siècle
 
Outils  de communication :
L’association Saône Nature et Patrimoine a créé et gère :

- la page Facebook de Saône Nature & Patrimoine
- la page Facebook du salon de fil en aiguille
et le blog : http://villenlaine.blogspot.fr (opération villenlaine et salon de fil en aiguille)
- la page Facebook du salon photo nature du val de Saône
- la page Facebook de l’orgue historique de Saint-Jean-de-Losne

à bientôt....