Saint-Jean-de-Losne, charmante cité bourguignonne située en bord de Saône, premier port fluvial de plaisance en eau intérieure, au passé glorieux, est aimée des peintres, des vacanciers, des touristes et des plaisanciers. Nous tenons à elle, et c'est pourquoi nous avons décidé de vous parler de son patrimoine, de son histoire, des activités culturelles, associatives et sportives qui s'y déroulent. Soyez nombreux à nous lire. Merci. Pierre Marie et Michelle Guéritey

lundi 5 septembre 2016

Musique et patrimoine à la chapelle de Pagny le 17 septembre, pour les Journées du Patrimoine

Pagny-le-Château, chapelle du Château, samedi 17 septembre à 16 heures :
Concert de musique de la Renaissance dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, avec l'Ensemble Fantaisie (Dijon, Dole). Chant : Brigitte Gautherot, Anne Leys. Flûte : Myriam Lacroix, Vihuela : Marie-Antoinette Leclercq, Luth : Claude Turpain, Luth et violon: Christophe Herreman. Au programme, des œuvres de Janequin, Dowland, Playford, .... et bien sûr visite de la Chapelle.
Ce concert est organisé pour mettre en musique un patrimoine remarquable, à découvrir aussi.
Entrée libre, libre participation.
Avec le soutien de : la chapelle de Pagny, la commune de Pagny le Château, l'association Saône Nature & Patrimoine.

Rens. 03 80 79 08 33



L'Ensemble Fantaisie, spécialisé dans la musique Renaissance, s'est formé il y a environ 3 ans et demi, à la suite d'un stage de luth à Dijon. Tour d'abord  4 musiciens pendant 2 ans, avec chant, vihuela et luth ; d'autres musiciens sont venus étoffer le groupe qui compte maintenant 6 musiciens.

 Le nom de l'Ensemble vient de "fantaisie", morceau de musique instrumentale ne suivant pas des règles formelles comme les chansons ou les danses. En cela, elle se rapproche de l'improvisation, et un ou plusieurs thèmes sont développés durant le morceau et ses variations. Les premières fantaisies apparaissent au 16e s., pour le clavier et le luth instrument très en vogue à l'époque. Cette forme a perduré jusqu'au 19e s., avec Listz, voire jusqu'au 20e siècle avec Debussy. Selon le pays, elle peut prendre plusieurs noms: fantasia en Espagne et en Italie, Fantasie en Allemagne, fancy en Angleterre.
 
 
 
c'est là...
 
Programme:

Bransle et bransle gay, Jean-Baptiste Bésard, 1603
Intrada et balletto, Gasparo Zanetti, Milan, 1645
La plus belle de la ville, Clément Janequin, Pierre Attaignant éditeur, entre 1528 et 1549
Dirindindin, Anonyme, Cancionero de palaacio, Espagne, entre 1476 et 1516
Bergamasca, Gasparo Zanetti, Milan, 1645
Red house/St Martin's lane, Playford, Londres, 1651
La Sirena, Gastoldi, Venise, 1596
Quand le gril chante, Adrien Le Roy, Paris, 1571
What if a day, John Dowland, 1610
Petticoat/drive the cold winter away/Confess his tune, Playford, 1651
Judentanz, W Heckel 15 siècle/Bransle et Allemande, Gervaise, 15 siècle
Ce mois de mai, C. Janequin, éd. Attaignant, entre 1528 et 1549
O Villanella, Hubertus Waltrant
The spanish pavin, Anonyme ?
On the cold ground/Epping forest, Playford, Londres, 1651
Bara Faustus dream, Anonyme anglais
Komm, ihr g'spielen, Melchior Franck, ?



lundi 29 août 2016

Notre prochain concert dans le cadre de "Claviers d'été" à l'église de Saint Jean de Losne

Saint-Jean-de-Losne, église, dimanche 25 septembre à 17h30, concert orgue et trompes de chasse.
L’association Saône Nature & Patrimoine organise dans le cadre de « Claviers d’été » un concert orgue et trompes de chasse, avec 5 sonneurs : Hubert Heinrich, Matthieu Guillot, Florian Brunner, Christophe Thiollet et Didier Valdenaire, et Jean-Jacques Griesser à l’orgue historique de Saint-Jean-de-Losne.

Au programme des œuvres de Henry Purcell et Hubert Heinrich (transcriptions et arrangements J.J. Griesser) et à l’orgue Zachow, Eberlin et Lasceux.

Les sonneurs :
Le responsable du groupe est Hubert Heinrich  et le deuxième sonneur Matthieu Guillot.
Les trois autres sonneurs Florian Brunner, Christophe Thiollet et Didier Valdenaire, sont des jeunes sonneurs de Franche Comté, intéressés par le répertoire pour trompes et orgue, et mis en valeur à l’occasion de ce concert.
Hubert Heinrich, né en 1953 en Alsace, est initié très jeune à la trompe par son père, René, fondateur du Rallye trompes des Vosges. A quatorze ans, Hubert rejoint la formation comme chacun de ses cinq frères au même âge. Quelques années plus tard, il en devient le directeur musical. Sous son impulsion, le Rallye trompes des Vosges devient un formidable instrument de promotion de la trompe musicale. A l’appui de cet essor, la création d’innombrables fanfares de Maîtres et grandes fantaisies, de trois messes de Saint Hubert, ainsi que d’une quarantaine de pièces associant les trompes à l’orgue, à des chœurs… Enfin, Hubert Heinrich collabore avec le célèbre compositeur Pierre Thilloy, contribuant notamment à la création de son « Requiem à la licorne » et d’un « ballet équestre » en cinq actes.
Après une première œuvre en neuf parties pour orchestre de chambre et quatre trompes, Hubert vient d’achever avec le compositeur nordiste Nicolas Avinée, également pour orchestre de chambre et quatre trompes, une importante « Suite pour musiques de chasse »
Enfin, avec Jean Jacques Griesser, organiste-concertiste et compositeur ils viennent d’achever une vingtaine de pièces pour trompes et orgue. Hubert Heinrich participe encore à quelques rares concerts en France dont récemment à la cathédrale Saint Louis des Invalides et à Notre Dame de Paris.
Matthieu Guillot, jeune adepte de ce cuivre naturel, suit les pas de son aîné avec goût et une aisance peu ordinaire. Bercé dès son enfance dans les grandes musiques, notamment pour chœurs, il affectionne plus  particulièrement les grandes Messes de Mozart et son incomparable Requiem.
Cette fibre musicienne lui confère d’élégantes qualités d’expression avec la trompe associée à l’orgue. L’association de ces deux instruments nécessite une constante vigilance en raison des fluctuations naturelles de la trompe. A cet exercice, Matthieu Guillot, devenu depuis peu directeur adjoint du Rallye trompes des Vosges, démontre une excellente maîtrise de son art tant dans les grandes envolées « Tutti » que dans les mélodies douces et lentes.La région Franche Comté détient avec Matthieu Guillot les clefs d’une relève garantie de la belle trompe à l'échelon de la nation.
L'organiste
Jean-Jacques GRIESSER est Président des Amis de l’Orgue de Giromagny :  une souscription est en cours , afin de restaurer ce grand Verschneider de 30 jeux.
Originaire de Saint Maurice sur Moselle, Jean-Jacques GRIESSER étudie l’orgue, l’analyse et l’écriture musicale aux CNR de Nancy et Metz, où il obtient les plus hautes récompenses.
Jean-Jacques GRIESSER travaille l’orgue également avec André STRICKER à Strasbourg. Titulaire des Certificats d’Aptitude en Orgue et en Direction d’Etablissement d’Enseignement Artistique, il travaille d’abord au CNR et à la Faculté de Metz, puis devient Directeur à l’ENM d’Epinal (1984), puis enfin prend la Direction du Conservatoire de Belfort en 1998.
Auteur de nombreux arrangements vocaux, Jean-Jacques GRIESSER a composé également une dizaine d'oeuvres pour choeurs et orgue , orchestre d'harmonie, choeurs et orchestre symphonique , orgue cuivres et percussion et même une musique de film.
En retraite depuis plusieurs années, il poursuit néanmoins ses activités musicales : concerts d'orgue, direction et concerts avec les choeurs grégoriens de Giromagny, poursuite d'écriture musicale avec de nombreux arrangements (dont 18 récemment pour trompe et orgue)
Jean-Jacques Griesser est également Président d'Orgalie , Fédération des Orgues du Territoire de Belfort ainsi que des Amis de l’orgue de Giromagny . Avec les choeurs grégoriens , il oeuvre sans relâche depuis de nombreuses années pour la restauration de l’orgue Verschneider de l’église St Jean-Baptiste dont le projet est sur le point d’aboutir .

Jean-Jacques GRIESSER est Président des Amis de l’Orgue de Giromagny :  une souscription est en cours , afin de restaurer ce grand Verschneider de 30 jeux.
Entrée : libre participation aux frais. Rens. 03 80 79 08 33.

mercredi 27 juillet 2016

La Nuit des Étoiles à Esbarres

 

Vendredi 5 août 2016 à partir de 20 h 30
Entrée libre
Tous les curieux du ciel sont invités à cette deuxième nuit des étoiles à Esbarres.
Le programme
Accueil à partir de 20 h 30 (distribution de cartes du ciel…)
À 21 h : « La planète Mars », conférence de Pierre Causeret, président de l'association Cygnus21.
Mars a toujours été une planète qui a fasciné les astronomes. Représentant le dieu de la guerre dans l'Antiquité, on a mis de longs siècles à comprendre ses mouvements. Au XIXe siècle, on y a vu des canaux et même des Martiens. Et aujourd'hui, à l'aide des nombreuses sondes spatiales et robots qui l'ont visité, on s'interroge sur la possibilité qu'un début de vie ait pu s'y développer.
À partir de 22 h :
- Observation du ciel avec lunettes et télescopes. On pourra observer en particulier Mars, Saturne et ses anneaux, mais aussi des amas d’étoiles (comme l’amas globulaire d’Hercule), des nébuleuses (dans la Lyre), des galaxies (dans Andromède), des étoiles doubles (comme Albiréo)…
- Description des constellations visibles à l’oeil nu. Vous pourrez apprendre à reconnaître trois belles constellations d’été, le Cygne, la Lyre et l’Aigle (qui abritent trois étoiles brillantes, Deneb, Véga et Altaïr), la Grande Ourse et Cassiopée, Pégase… et découvrir les légendes liées à ces constellations…
 
Le lieu
Le site est situé à côté des écoles, entre l'église et le cimetière, à Esbarres, à 4 km au sud-ouest de St-Jean-de-Losne (21). Pour ne pas gêner les observations, l'accès des véhicules sur le parking du cimetière sera fermé. Les voitures pourront se garer autour de l'église et le chemin vers le site d'observation sera fléché.
En cas de mauvais temps, la conférence aura lieu à la salle des associations, place de l'église.
L'association
Astronomie en Plaine de Saône – Cygnus 21 existe depuis octobre 2014. L'association se réunit deux fois par mois, observe régulièrement le ciel, et propose des animations auprès du public et des scolaires.
Pour tout renseignement, apsc21@laposte.net ou 03 80 29 12 59 (Pierre Causeret).


 

jeudi 21 juillet 2016

Les Amis des Archives de la Côte d'Or en visite à Saint-Jean-de-Losne

Les Amis des archives de la Côte d’Or et des deux Bourgognes, association créée en décembre 2015, regroupe les personnes intéressées par les activités des Archives départementales de la Côte d’Or.
Pour sa première sortie, l’association, présidée par M. le professeur Pierre Bodineau, a choisi de faire une croisière de Saint-Jean-de-Losne à Dole à bord du bateau Vagabondo le mercredi 6 juillet 2016.
Pierre Marie Guéritey, membre de l’association et instigateur de cette sortie, président de l’association Saône Nature & Patrimoine, a accueilli les 40 participants à cette excursion à l’Hôtel de Ville de Saint-Jean-de-Losne.
Ancien hôtel particulier d’Antoine Hernoux, acquis par la ville en 1830, ce bâtiment classé Monument Historique abrite de nombreuses traces du riche passé historique de la ville.
Ainsi, après avoir évoqué le célèbre siège de Saint-Jean-de-Losne (25 octobre – 3 novembre 1636), illustré par la mémorable Délibération des Echevins, sujet du grand tableau de Godefroy et Badin exposé dans la salle du conseil municipal, et présenté le papier peint du Salon d’Honneur, Pierre Marie Guéritey a laissé les participants découvrir quelques documents significatifs des archives municipales conservées à l’Hôtel de Ville.
On a pu voir entre autres les marchés pour la construction de l’église (1534), plusieurs plans et dessins de cet édifice, le projet du Monument commémoratif du Siège de 1636 (Félix Vionnois 1891).
Plusieurs de ces documents seront présentés à l’exposition « Le Val de Saône Monumental au XIXe siècle aux archives départementales de la Côte d’Or à partir de novembre 2016.
Un rapide passage à l’église a permis de découvrir son mobilier des XVIIe et XVIIIe s. (chaire à prêcher 1604, stalles 1757, orgue 1768, et le maître autel avec baldaquin 1784).
Le groupe s’est ensuite dirigé vers le quai de la Saône pour embarquer sur le Vagabondo en direction de Dole, ancienne capitale de la France Comté.
 Parmi les participants on notait la présence, aux côtés du Président Bodineau, de M. Edouard Bouyé, directeur des Archives départementales de la Côte d’Or et de M. Gérard Moÿse ancien directeur des Archives départementales.





lundi 4 juillet 2016

Belle Nuit des églises 2016 à Esbarres ce samedi 2 juillet...

Une très belle soirée samedi 2 juillet à Esbarres pour cette Nuit des Eglises 2016.
Accueil par le Père Alain Theuret :
Au programme : moments musicaux (cor et piano), patrimoine et histoire avec le président de Saône Nature et Patrimoine Pierre Marie Guéritey qui a présenté et expliqué le retable dont les panneaux peints sont conservés au musée d'Art Sacré à Dijon ainsi que l'histoire documentée de l'église.



 Quant au Père Alain Theuret il est revenu, avec des explications très claires, sur le vocable de l'église Notre-Dame de la Nativité d'Esbarres.
Madame le maire a, pour sa part, présenté le programme de restauration de l'église et son financement et a invité les auditeurs à soutenir ce projet.
Un verre de l'amitié, offert par l'association Notre-Dame de la Nativité d'Esbarres, a clôturé cette belle soirée à laquelle a assisté un public nombreux, local mais pas que, et très attentif. Tout le monde a apprécié ce genre de soirée qui permet de découvrir une des églises de la Communauté de Communes Rives de Saône.


dimanche 26 juin 2016

Eglise d'Esbarres : soirée dans le cadre de la Nuit des Eglises le 2 juillet


Une soirée est organisée le samedi 2 juillet à 20h30 en l'église d'Esbarres par l’association Notre-Dame d’Esbarres (paroisse de Saint-Jean-de-Losne Brazey-en-Plaine) avec la participation de l'association Saône Nature et Patrimoine, dans le cadre de la manifestation nationale La Nuit des Eglises 2016.
Au programme :
- Musique : trompe de chasse et piano.
- Histoire et patrimoine : Pierre Marie Guéritey (président de Saône Nature et Patrimoine), histoire de l'édifice et présentation du retable du couronnement de la Vierge (XVIe s) conservé dans l'église et de ses volets peints (conservés au musée d'Art sacré de dijon) à l'aide des clichés de ces volets aimablement mis à disposition par le musée d'Art Sacré.
- Présentation des travaux de restauration intérieure et extérieure de l'église et de la souscription auprès de la fondation du patrimoine
- Explication du vocable de l'église : Notre Dame de la Nativité (Père Theuret).
Verre de l'amitié.
Entrée libre et gratuite.
 
 
 

mardi 7 juin 2016

Ne manquez pas le concert de l'ensemble Joseph Samson ce dimanche 12 juin à 18h

Dimanche 12 juin 2016 à 18 heures, en l’église de Saint-Jean-de-Losne, aura lieu un concert de l’Ensemble Joseph-Samson (Chœur mixte de Dijon).
Le programme sera principalement axé sur la musique italienne avec des œuvres de trois grands compositeurs. Deux œuvres brillantes de Pergolese ouvriront le concert. Le chœur et la soliste chanteront ensuite des chœurs du Stabat Mater d’Emanuele d’Astorga, musicien sicilien du début du 18e siècle dont cette composition constitue un véritable chef d’œuvre digne de le faire figurer parmi les grands de son époque par la variété et la densité étonnantes de son écriture.
A cette œuvre baroque répondra le Stabat Mater de Giuseppe Verdi, une composition que le maître a écrite à la fin de sa vie où il montre les ressources multiples d’un métier abouti. Chaque verset du texte donne lieu à une peinture saisissante, tour à tour intérieure, dramatique ou tendue à l’extrême.
L’Ensemble chantera également trois chœurs de Jean-Louis Gand, son directeur, compositeur et directeur honoraire du Conservatoire de Région de Dijon.
Fabienne Conrad, soprano, qui conduit une grande carrière internationale, interprètera aussi  en solo le Salve Regina de Pergolese et l’Ave Maria, extrait de l’Otello de Verdi.
Sylvain Pluyaut, professeur d’orgue au Conservatoire de Dijon, jouera en alternance plusieurs pièces en soliste : 2 œuvres de Cl. Balbastre, compositeur né en 1724 à Dijon élève de J. Ph. Rameau et qui a connu un grand succès à Paris comme organiste : un prélude et allegro, composé pour l’orgue de la cathédrale de Dijon et un Magnificat redécouvert récemment à Chatillon-sur-Seine et qui a fait l’objet d’une édition nouvelle.
Le bel orgue Bénigne Boillot de l’église paroissiale sera en parfaite adéquation avec les œuvres présentées. La qualité des interprètes garantit un concert, donné en fin d’après midi, qui devrait satisfaire un large public. Cette manifestation est organisée en partenariat avec l’association Saône Nature & Patrimoine.

Entrée : libre participation. Pas de réservation.

Le concert du 23 mars 2014 avait été un grand moment (photos ci-dessous), revenez écouter cet Ensemble de qualité dimanche prochain 12 juin à 18h :