Saint-Jean-de-Losne, charmante cité bourguignonne située en bord de Saône, premier port fluvial de plaisance en eau intérieure, au passé glorieux, est aimée des peintres, des vacanciers, des touristes et des plaisanciers. Nous tenons à elle, et c'est pourquoi nous avons décidé de vous parler de son patrimoine, de son histoire, des activités culturelles, associatives et sportives qui s'y déroulent. Soyez nombreux à nous lire. Merci. Pierre Marie et Michelle Guéritey

lundi 17 septembre 2018

Trompette et orgue au programme du concert du 23 septembre à Saint Jean de Losne

Eglise paroissiale de Saint-Jean-de-Losne, Trompette et orgue dimanche 23 septembre 2018, 17h30,
Troisième et dernier concert proposé par Saône Nature et Patrimoine dans le cadre des «Claviers d’été 2018» et du 250e anniversaire de l’orgue. Au programme, trompette et orgue, avec Guy Messler professeur au Conservatoire de Rouen, et Jean-Pierre Rolland à l’orgue historique de Saint Jean de Losne, professeur au Conservatoire d’Aix en Provence.

- Après un brillant parcours de formation s’achevant au Conservatoire National Supérieur de Lyon, Guy Messler entre comme trompette solo à l’Opéra National du Rhin, place qu’il occupera jusqu’en 2005 après avoir fait le choix de l’enseignement en lien avec une carrière d’interprète. Il est aujourd’hui titulaire du certificat d’aptitude et professeur au Conservatoire à rayonnement Régional de Rouen en Normandie.
Il est régulièrement invité dans de prestigieux ensembles comme les orchestres symphoniques : l’orchestre de Paris, l’orchestre National de France, l’orchestre National de l’Opéra de Paris, l’orchestre National de Lyon, l’orchestre National de Capitole de Toulouse, l’orchestre de l’Opéra de Rouen-Normandie. Et les orchestres de chambre : I Solisti Veneti, l’orchestre de chambre du Badwürtenberg où il enregistre les doubles concertos de Molter avec Guy Touvron, l’orchestre de Chambre d’Auvergne, et l’orchestre de Chambre de Stuttgart. Il est également membre de l’Ensemble des Cuivres français sous la direction de Thierry Caens.
- Jean Pierre Rolland a effectué ses études musicales au Conservatoire National de Région de Marseille, puis au Conservatoire National Supérieur de Lyon (orgue, improvisation) et au Conservatoire Royal de Musique de Liège (direction d’orchestre). Diplômé pour ces trois disciplines, il est également titulaire du Certificat d’Aptitude aux fonctions de Professeur d’Orgue et enseigne cet instrument ainsi que la Basse continue au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aix en Provence.
Il fait partie de l’équipe des organistes du temple Saint Eloi de Rouen (Eglise Protestante
Unie de France). Concertiste, il se consacre tout particulièrement à la rencontre entre l’orgue et d’autres instruments, se produisant avec voix, flûte à bec, saxophone, basson, bombarde, trompette et violoncelle, dans un répertoire original comportant une part de création. En récital, il affectionne les regards croisés entre compositeurs d’époques différentes, dans des programmes thématiques conçus pour mettre en valeur toute la palette des instruments utilisés. Il s’intéresse à l’ensemble de l’histoire de la musique et ne se reconnaît aucune spécialité.
Il a enregistré pour Coop Breizh, Arion et Hortus.
Son premier disque en soliste, La Saveur des Dissonances, à l’orgue historique de Saint-Jean-de- Losne a retenu l’attention de plusieurs revues spécialisées (5 diapasons, novembre 2009).
Jean-Pierre Rolland s’oriente actuellement vers la composition. Il est l’auteur d’œuvres vocales, de musique de chambre et pour orgue.
 ---------------------
Demandez le programme :
Antonio de CABEZON (1510-1566), Tiento del Cuarto Tono (orgue seul)
Georg Friedrich HAENDEL (1685-1759) : L’Harmonieux Forgeron (thème et variations pour trompette et orgue)
Louis COUPERIN (1626-1661) :
Ave Maris Stella (Août 1658)
Ave Maris Stella en trio (à Paris, le 1er janvier 1657)
Henry DU MONT (1610-1684) : Allemande pour l’orgue ou le clavecin, et pour trois violes si l’on veut (orgue seul) 
Georg Friedrich HAENDEL : Eternal source of light divine (trompette et orgue)
Bernardo STORACE (1637-1707) :
Aria sopra la Spagnoletta (6 variations pour orgue seul, Venise 1664) 
Guiseppe TORELLI (1651-1709) : Concerto en ré majeur pour trompette et orgue :
Allegro, Adagio, Allegro.
Andres de SOLA (1634-1696) : Tiento de Medio Registro de Mano Derecha de 1° Tono (orgue seul).
Sebastián DURON (1660-1716) : Gaitilla de Mano Izquierda (orgue seul). 
Johann Baptist Georg NERUDA (1708-1780) : Concerto en mi bémol majeur pour trompette et orgue :
Allegro, Largo, Vivace
Emil SJÖGREN (1853-1918) : Légende en sol mineur (orgue seul)
Felix MENDELSSOHN (1809-1847) : Kinderstück (pièce enfantine) op. 72 n° 4 en fa majeur (orgue seul)
Vicenzo BELLINI (1801-1835) : Variations sur un thème de Norma (trompette et orgue)

Un programme musical attractif avec des interprètes de qualité, qui connaissent et apprécient l'église de Saint-Jean-de-Losne pour son ambiance baroque, son acoustique, et son orgue exceptionnel, devrait attirer un public de mélomanes nombreux, en cette fin d’été.
Entrée : 8€ (adhérents SNP : 6€, gratuit – 14 ans). Pas de réservation, placement libre.
Organisation : Saône Nature et Patrimoine. T. 03 80 79 08 33.
_______________
Saône Nature & Patrimoine
Mairie
21170 Saint-Jean-de-Losne
T. 03 80 79 08 33
Contact communication : Michelle Guériteymi.gueritey@yahoo.fr

samedi 23 juin 2018

L’association Saône Nature & Patrimoine met en valeur l’orgue de Saint-Jean-de-Losne et le talent des musiciennes du canton



 

C’est un ensemble  de musiciennes, à la fois international et local, qui ouvre la saison 2018 de « claviers d’été » dans l'église de Saint-Jean-de-Losne, avec un concert de musique instrumentale aux frontières de la Renaissance et du Baroque dimanche 24 juin à  17h30.

L’ensemble «Le Insolite Note » Jule Bauer, Annette Osann, Elise Rollin, Perrine et Juliette Thiebergien
 
Pour ce concert, les instruments à cordes sont conviés à célébrer avec l’orgue le 250° anniversaire de cet instrument terminé en 1768 par le facteur d’orgues dijonnais Bénigne Boillot, originaire de Nuits-Saint-Georges, un artisan formé dans les meilleurs ateliers de l’époque.
Les musiciennes sont Perrine et Juliette Thieberghien professeurs à l’école de musique Rives de Saône, Annette Osann, luthière et instrumentiste à Dole : outre le violon et le violoncelle baroques, elles jouent aussi le Nyckelharpa, un instrument qu’on pourra découvrir à cette occasion, et Jule Bauer de Stuttgart, cantatrice, qui pratique aussi le Nyckelharpa.


Le Nyckelharpa : un instrument à cordes étonnant (Annette Osann)

L’orgue sera joué par Elise Rollin, concertiste, professeur d’orgue au conservatoire de Belfort.
Un rare témoin de la facture d’orgues française du 18°siècle (Bénigne Boillot 1768)
L’orgue de Saint-Jean-de-Losne est un des très rares instruments du 18e siècle qui nous soit parvenu sans modification importante. C’est à ce titre un élément important du patrimoine instrumental français. Avec son élégant buffet rococo en chêne, il est évidemment classé monument historique,  mais n’est pas pour autant une pièce de musée : il est régulièrement entretenu par le facteur d’orgues Jean Deloye, et chaque été, l’association Saône Nature & Patrimoine organise plusieurs concerts autour de cet orgue. Servi par deux organistes, il accompagne tous les offices de l’église, et récemment il a été enregistré (Michel Chapuis 2003, Daniel Meylan 2005, Jean Pierre Rolland 2009).
_______________________________
 
Quelques images du concert qui a rassemblé un public nombreux et conquis par le talent des interprètes :
 


 




mercredi 9 mai 2018

Saône Nature & Patrimoine : 11e journée de rencontres Histoire et Patrimoine du Val de Saône


A Seurre, le 26 mai 2018
 
Programme

Salle des mariages de l’Hôtel de ville de Seurre

9h. 45 : accueil des participants

10h.- 11h. : Gustave Saby, peintre, dessinateur et lithographe seurrois
Gérard Niquet (Seurre)

Gustave SABY (1864 - 1931) était un peintre, dessinateur, lithographe et photographe seurrois, qui a exercé son métier entre 1890 et 1930, à Dijon en étroite collaboration avec les artistes et les imprimeurs locaux. Il a laissé de nombreux documents de travail dans le domaine de la publicité, mais aussi des menus, des diplômes et des illustrations d'ouvrages.
Passionné par sa ville natale, il en a laissé de nombreux dessins, originaux et reproductions, mené de nombreuses recherches qui sont autant de témoignages de l'histoire de la ville.

11 h. - 12h. : Les quais à gradins
Pierre Marie Guéritey (Saint-Jean-de-Losne)

Henry Darcy (1803-1858) est connu des dijonnais pour l’adduction d’eau de la ville et son action avec le maire Victor Dumay pour obtenir que la ligne de chemin de fer du PLM par Dijon. Dès sa sortie de l’école polytechnique, ingénieur ordinaire puis ingénieur en chef des ponts et chaussées à Dijon, il a créé de nombreux ouvrages sur la Saône  on lui doit entre autres le pont de Saint-Jean-de-Losne et plusieurs quais à gradins. Ces dispositifs portuaires ont grandement contribué au développement du transport fluvial sur la Saône.

12h.- 12h.30

Visite du quai à gradins restauré de Seurre

12h.30 : Déjeuner

Restaurant proposé : Café de la Marine, quai du Nord (inscription préalable nécessaire avant le 18 mai auprès de Saône Nature & Patrimoine)

(20 €, à régler au restaurant par chaque participant).
 

 Site de  l’Etang Rouge,  rue de Franche-Comté, Seurre
14h 30: Visite de l’Etang Rouge, village du val de Saône reconstitué
Présentation du Bulletin Histoire et Patrimoine du Val de Saône n°5

15h.- 16 h. : Les origines du projet de l’Etang Rouge
Etienne de Cointet (Auvillars) , Louis Roussel (Tichey) 

On peut encore voir quelques rares bâtiments caractéristiques des anciennes fermes du Val de Saône  à Auvillars... des dessins et lavis exécutés au xixe siècle  qui seront présentés par Etienne de Cointet témoignent de la présence de nombreuses constructions d’un habitat spécifique aujourd’hui presque entièrement disparu.

Le projet initié par Georges Bertheau de créer à Seurre, au lieu-dit l'étang rouge, un écomusée qui serait à la fois un village reconstitué à partir de maisons anciennes du Val de Saône condamnées à disparaitre mais aussi un conservatoire des métiers et des modes de vie traditionnels de la région n'a pu pleinement aboutir. Il en reste un ensemble de bâtiments qui méritent d'être reconnus et de revivre : ce sera l'objet de la présentation qui en sera faite par Louis Roussel, archéologue qui les a tous relevés et étudiés lors de leur sauvetage.

16h.- 17h : Valorisation du site de l’Etang Rouge
Laurence Brébant, Tatiana Petitjean (communauté de communes Rives de Saône)

Depuis l’origine du projet jusqu’à ce jour, le site a beaucoup évolué grâce à de nombreux bénévoles. Diverses activités sont proposées tout au long de l’année avec l’aide des associations hébergées sur place,  Etang Rouge, croqueurs de pommes,  SDAT-ASCO et d’autres encore qui interviennent ponctuellement. L’entretien et la valorisation de ce patrimoine est un enjeu important pour le territoire de la communauté de communes tant pour le patrimoine, le tourisme et l’animation.

 
Apéritif, à l'Etang Rouge

dimanche 1 avril 2018

Saint-Jean-de-losne, patrimoine et innovation.


 
Toujours à la pointe du progrès pour les économies d’énergie, la municipalité, après avoir remplacé l’éclairage des principales artères de la ville par des lanternes « vertes » lance un nouveau chantier.
L’étude a été confiée à la Bourguignonne d’Innovation pour la Transformation de l’Energie, une start-up nouvellement implantée dans la ville. Confidentiellement, nous pouvons révéler dès aujourd’hui qu’il s’agit ni plus ni moins que de placer sur le toit de l’église des panneaux solaires imitant parfaitement la tuile bourguignonne, développés par cette société. Ce projet qui s’intégrera à la prochaine restauration de l’édifice a reçu l’accord des monuments historiques et un appel aux dons (déductibles des impôts) sera bientôt lancé pour le financer.
Nous ne manquerons pas de vous en tenir informés.
 

 
Poisson d'avril !
2 avril 2018

samedi 10 mars 2018

Saône Nature & Patrimoine, Activités 2018

 
Au fil des années,  l'association Saône Nature & Patrimoine est devenue un acteur incontournable de la culture dans le  Val de Saône...

11e Salon Photo nature du Val de Saône:
Saint-Jean-de-Losne, salle polyvalente, 16-17-18 mars.

au salon photo nature du Val de Saône...
L’édition de mars 2018 sera la 11e. Le salon est ouvert à des photographes renommés de la France entière. Il met en valeur la sauvegarde de l’environnement et des espèces protégées. Exposition de photos animalières, de paysages, et de nature avec cette année 22 photographes et clubs. Visite pour les écoles (notamment de Saint-Usage) : vendredi 16 mars après-midi, Soirée de conférences et projections le samedi 17 mars. Public : photographes, amateurs de photos nature, amateurs de la nature de tout l’Est de la France (Chaque année 1200 visiteurs). Retour d’image pour notre territoire dont ce Salon compte parmi les manifestations les plus importantes.


Rencontres Histoire et Patrimoine du Val de Saône :
2 journées d'études par an, depuis 2013 réunissent chaque fois dans un lieu différent un public d'environ 80 personnes. Elles permettent aux chercheurs, amateurs et professionnels, de présenter leurs travaux. En 2018, ces journées sont prévues le 26 mai à Seurre, et en novembre dans le canton d'Auxonne (à préciser).
Connaissance de l’histoire et des richesses du patrimoine des communes du Val de Saône. Ces Journées sont suivies par des habitants du canton mais aussi de Côte d’Or et du Jura.
journée histoire et Patrimoine du Val de Saône à seurre le 26 mai 2018
A Pontailler-sur-Saône en novembre 2017
Edition du bulletin annuel « Histoire et Patrimoine du Val de Saône » Publication du n°5 le 26 mai 2018. La qualité du bulletin est reconnue par les historiens et chercheurs et par les responsables des Archives. Il est vendu aux amateurs et déposé dans les bibliothèques, il permet de diffuser largement l’image du val de Saône.
Collecte de mémoire : des séances de collecte de mémoire sont prévues en 2018 avec la participation de personnes âgées. Cette activité réactivée depuis décembre 2013 est en continuité avec les séances « Racontez-nous Saint-Jean » organisées par promo Saint-Jean au début des années 2000. Une partie du contenu collecté est publiée dans le bulletin.
Projet 2018 : les pétroles à saint-Usage (des documents ont été collectés en 2017).
« Claviers d’été » à Saint-Jean-de-Losne : Saône Nature & Patrimoine propose chaque année des concerts autour de l’orgue historique de Saint-Jean-de-Losne, avec des interprètes professionnels reconnus et des programmes de qualité s’adressant à un public le plus large possible. (cette action fait suite au concerts organisés par Promo Saint Jean, soit une cinquantaine de concerts depuis 15 ans).
l'orgue historique de Saint-Jean-de-Losne

un concert avec l'orgue historique de Saint-Jean-de-Losne ...
Trois concerts pendant l’été 2018 (en juin, juillet et en septembre).
Dimanche 24 juin : l’ensemble « Le insolite note » avec Elise Rollin, Juliette et Perrine Thiebergien, Anette Osann, Jule Bauer.
Cet ensemble féminin international s’est constitué autour d’un instrument à cordes : le nyckelharpa et de la musique italienne et espagnole de la fin de la renaissance et du début du baroque.
Elise Rollin, orgue (professeur au conservatoire de Belfort)
Annette Osann, Nyckelharpa (luthière, Dole)
Juliette Thiebergien Violoncelle baroque (professeur à l’école de musique Rives de Saône)
Perrine Thiebergien : Nyckelharpa (professeur à l’école de musique de Talant)
Jule Bauer: chant et Nyckelharpa (Stuttgart)
Dimanche 29 juillet : récital d’orgue : musique d’orgue anglaise.Giles Brightwell (organiste et chef de chœur, St Thomas Episcopal Church, Houston USA) 
 Dimanche 23 septembre : Orgue et trompette, Jean Pierre Rolland (professeur d’orgue au conservatoire d’Aix en Provence),
Guy Messler (professeur de trompette au conservatoire de Rouen)
Le Salon "de fil en aiguille"
4e salon « De fil en aiguille »
Saint-Jean-de-Losne, salle polyvalente, les 20 et 21octobre 2018.
Le Salon « De fil en aiguille » réunit des artisans et des clubs de loisirs créatifs autour du thème du textile pour faire suite aux 3 premières éditions qui furent des réussites.
Ce salon, dont la réputation est maintenant bien établie, attire régulièrement plus de 1200 visiteurs venant des environs et de tout l’Est de la France. L’originalité et la qualité du Salon sont saluées par tous les exposants. Hébergement de ceux-ci dans les hôtels et gîtes des environs.

Interventions auprès des scolaires
Mini conférences et promenades historiques pour les élèves des écoles primaires et du collège d’Echenon.
 Rappel : Exposition « Val de Saône monumental au XIXe s. »
L’exposition ouverte de décembre 2016 à septembre 2017, aux archives départementales de la Côte d’Or, rue Jeannin à Dijon est maintenant visible sur internet : Les images de tous les documents et objets exposés sont accessibles par le lien ci-dessous:
Exposition Val de Saône Monumental au 19e siècle
 
Outils  de communication :
L’association Saône Nature et Patrimoine a créé et gère :

- la page Facebook de Saône Nature & Patrimoine
- la page Facebook du salon de fil en aiguille
et le blog : http://villenlaine.blogspot.fr (opération villenlaine et salon de fil en aiguille)
- la page Facebook du salon photo nature du val de Saône
- la page Facebook de l’orgue historique de Saint-Jean-de-Losne

à bientôt....


 

mercredi 15 novembre 2017

Le 3e siège de Saint-Jean-de-Losne : 14 novembre 1870


Un épisode de la guerre de 1870, entre la bataille de Dijon (30 octobre) et la bataille de Nuits-Saint-Georges (18 décembre ),  qui a mal tourné pour Saint-Jean-de-Losne...
Samedi 5 Novembre: La bataille du pont de la Viranne
À sept heures du matin, trois colonnes allemandes, avec chacune deux canons, sortent de Dijon. L'une prend la route de Lyon, la seconde celle d'Auxonne, la troisième celle de Saint-Jean-de-Losne.
À midi, Brazey est envahi par 500 hommes du 2° grenadiers, avec cavalerie et 2 canons. Toutes les issues sont gardées. Cependant, deux habitants parviennent à sortir, et préviennent les Garibaldiens cantonnés à Saint-Jean-de-Losne. C'étaient : les Francs-Tireurs de Vaucluse; les éclaireurs du Rhône; la 1ecompagnie des volontaires d'Oran; en tout 280 hommes. Ils arrivent au pas de course, ayant à leur tête le commandant Lhoste, et s'établissent au pont de la Viranne, à 800 mètres des dernières maisons d'Ennevant.
Il était une heure et demie. La colonne allemande veut continuer sa marche sur Saint-Jean-de-Losne. Ses 21 éclaireurs sont accueillis à coups de fusils, par les tirailleurs embusqués derrière le pont, la maison éclusière et les peupliers. Le combat s'engage aussitôt. Le lieutenant Hochweber met ses deux pièces en batterie sans faire plier les francs-tireurs. Un lieutenant allemand, tombe frappé à la tête ; plusieurs soldats sont tués ou blessés à ses côtés. L'artillerie s'avance à l'extrémité d'Ennevant; mais les chevaux sont atteints par les balles, et elle reprend sa position première. Le major Saint-Ange se porte alors avec une partie de ses troupes entre Brazey et Montot, pour tourner les Garibaldiens. Aux premiers coups de feu, ses soldats hésitent. Il se met à leur tête, et à 150 mètres, une balle le tue. L'ennemi bat en retraite sur Dijon. Nos pertes sont de 2 tués et 12 blessés.

Lundi, 14 Novembre. Le bombardement et la prise de Saint-Jean-de-Losne
 
La brigade Keller s'avance vers Saint-Jean-de-Losne. Les habitants voulant reproduire les exploits de 1636 et  même de janvier 1814 qui leur avaient valu d'obtenir la Légion d'honneur, cf. L'invasion de 1814 envoient à leur rencontre un détachement de la garde Nationale s’embusquer derrière les talus de la gare d’eau. Un éclaireur allemand est accueilli à coups de fusils. Alors, Le bataillon de Röder, deux détachements de l'escadron de Reck du 3° dragons et une batterie lourde s'établissent près du cimetière, hors de la portée des fusils français.
Les canons sont mis en batterie, et le général Keller fait lancer des grenades incendiaires sur la ville, pendant trois quarts d'heure. Quarante-sept maisons sont atteintes ; deux sont brûlées.
Le curé, M. Vitteau ; une jeune fille, Mademoiselle Liblin, vont spontanément au camp allemand, en parlementaires. D'autre part, MM. Mouillon, Laureau, Grapin , Contet-Perron , conseillers municipaux se réunissent à l'Hôtel de ville, prêts à assumer toute responsabilité vis-à-vis de l'ennemi.
 la maison à côté de la mairie a brûlé, son toit a disparu ... 
Le soir à six heures, les Allemands font leur entrée en triomphe à Saint-Jean-de-Losne. Ils arrêtent les quatre Conseillers municipaux ; mais ils les relâchent dans la soirée, et imposent à la ville une contribution de 12,000 francs, avec des réquisitions écrasantes.

 
Le pignon de la mairie de Saint-Jean-de-Losne porte encore aujourd'hui la trace du siège du 14 novembre 1870 !

jeudi 2 novembre 2017

Notre 10e Journée Histoire et Patrimoine à Pontailler sur Saône le 18 novembre

Une Journée Histoire et Patrimoine, proposée par l'association Saône Nature et Patrimoine, le 18 novembre à Pontailler sur Saône, pour tous ceux qui aiment l’Histoire et le patrimoine.
Cinq conférences concernant Fouffrans, Auxonne, Lamarche sur Saône, La Boussolle, et Saint-Jean-de-Losne, avec Michel Jovignot, Aurélia Bénas, Martine Speranza, Colette Hilico et Pierre Marie Guéritey.
Participation  libre et gratuite à tout ou partie de la Journée. Déjeuner en commun à l'Hostellerie des Marronniers, sur inscription.
Salle des Fêtes de Pontailler (1er étage), de 9h45 à 18h.
Rens. et inscr. Saône Nature et Patrimoine (mairie – 21170 Saint-Jean-de-Losne) : mi.gueritey@yahoo.fr et 03 80 79 08 33.

Parmi ses diverses activités, l’association Saône Nature et Patrimoine, présidée par Pierre Marie Guéritey, œuvre pour l’histoire et la connaissance du patrimoine en Val de Saône, sur un territoire qui s’étend de Seurre à Pontailler en passant par Saint-Jean-de-Losne et Auxonne. Pour cela elle organise des Journées Histoire et Patrimoine depuis 2013, qui rassemblent des historiens et des amateurs d’histoire locale.
C’est ainsi que les Journées ont déjà eu lieu à Saint-Jean-de-Losne, Auxonne, Seurre, Saint-Usage, Brazey-en-Plaine, Pagny-le-Château, Auvillars, … attirant un public toujours plus nombreux, heureux d’apprendre, et de partager et d’échanger avec d’autres passionnés par l’histoire locale et la « grande histoire ».
La prochaine Journée aura lieu le samedi 18 novembre à la salle des fêtes de Pontailler-sur-Saône (1er étage).


Au programme, cinq conférences :
9h45, accueil par Pierre Marie Guéritey

10h Des litres, à l’église Saint Vincent de Fouffrans et ailleurs.
Michel Jovignot
Les murs intérieurs de nos églises étaient partout recouverts de peintures, nous en sommes aujourd’hui convaincus. Ces peintures murales figuraient des motifs géométriques mais surtout des fresques représentant, pour les paroissiens qui ne savaient pas lire, des scènes du Nouveau Testament et de la vie des Saints telles que l’avaient souhaité de généreux bienfaiteurs. Elles voisinaient avec des décors plus circonstanciels, croix de consécrations et litres funéraires.
Ces dernières sont, aujourd’hui, assez rares. Partant de l’exemple de celle de l’église Saint Vincent de Fouffrans, on essaiera d’analyser la vingtaine de litres funéraires qui subsistent en Côte d’Or.

11h La brigade de la Ferme générale de Lamarche-sur-Saône
Aurelia Benas
Lamarche-sur-Saône a abrité au XVIIIe siècle une brigade de la Ferme générale, chargée d'assurer la bonne perception de la gabelle, des traites et des recettes de la vente du tabac. En suivant le parcours de Nicolas Debielle, nous nous intéresserons aux employés de cette brigade de Lamarche et au monde particulier auquel ils appartiennent, entre 1726 et 1761.

12h15 Déjeuner

14h30 Auxonne Le Quartier neuf - Du rempart au boulevard
Martine Speranza
Le Quartier neuf est un ensemble de constructions qui datent du début du 20ème siècle, situé sur l'emplacement de fortifications démolies sur le front est, au nord de la route nationale qui va à Dole. On évoquera les anciennes fortifications, la création du nouveau quartier, les villas et leur style, l'urbanisme, les habitants, et l'évolution du Quartier neuf jusqu'à aujourd'hui.

15h30 La Boussolle et Jean Chirat: d’un moulin à une manufacture de canons
Colette Hilico
Une forge dans le moulin de Boussolle sur la Bèze près de Vonges a été établie par Jean Chirat dans les années 1645-46. Elle a fonctionné pendant une trentaine d'années.

16h30 Écoles et collèges sous l’Ancien Régime à Saint-Jean-de-Losne
Pierre Marie Guéritey
Les écoles, le collège, les Carmes, les Ursulines : du xve siècle à la Révolution, les institutions en charge de l’enseignement n’ont cessé d’évoluer...


17h30 apéritif
La participation est libre et gratuite à tout ou partie de la Journée. Possibilité de déjeuner à l’Hostellerie des Marronniers (sur réservation).
Rens. et inscr. Saône Nature et Patrimoine (mairie – 21170 Saint-Jean-de-Losne) : mi.gueritey@yahoo.fr et 03 80 79 08 33.