Saint-Jean-de-Losne, charmante cité bourguignonne située en bord de Saône, premier port fluvial de plaisance en eau intérieure, au passé glorieux, est aimée des peintres, des vacanciers, des touristes et des plaisanciers. Nous tenons à elle, et c'est pourquoi nous avons décidé de vous parler de son patrimoine, de son histoire, des activités culturelles, associatives et sportives qui s'y déroulent. Soyez nombreux à nous lire. Merci. Pierre Marie et Michelle Guéritey

dimanche 22 janvier 2012

Saint-Jean-de-Losne 15 - 20 janvier 1955 : l'eau grande

On n’avait pas vu ça depuis 1910, et on ne l’a pas revu depuis, heureusement…
On a gardé en souvenir les numéros du Bien Public de janvier 1955, voici donc quelques images qui montrent l’ampleur de la crue.
On voit aussi que depuis 57 ans, bien des choses ont changé dans nos villages :

Losne (lundi 17 janvier) : entrée de l’ancienne route de Seurre

A Echenon, le 17 janvier, entrée de la rue du Port Bernard. La mairie se trouvait  alors dans le même bâtiment que les écoles, le clocher de la chapelle a changé et la maison Platet (au fond) a été démolie…

Le 19 janvier, c’est en barque qu’on entre à Losne, en venant de l’ancienne Route de Seurre..
Saint-Jean-de-Losne sous les eaux le 19 janvier : depuis le château d’eau, on voit au fond l’hôpital, plus près, la salle paroissiale et la rue du bastion du Wauxhall. Le terrain où se trouve maintenant la salle polyvalente est sous l’eau.

Les deux îles de la gare d’eau émergent à peine …

Saint-Jean-de-Losne (mercredi 19 janvier) : sur la "place des cochons", devant le cinéma, il y en a « une bonne goutte ». L’arbre de la liberté a les pieds dans l’eau.
(La place s’appelle maintenant « place des remparts », l’arbre de la liberté a disparu et l’Espace du Cerf a remplacé le cinéma….)



La crue ne coupe pas l’appétit de cet habitant des Maillys qui prépare son repas sur sa cuisinière à charbon, avec les pieds dans 15 cm d’eau.
Aujourd’hui, avec une cuisinière électrique, ce serait beaucoup plus dangereux….

Photos Le Bien Public 17 et 19 janvier 1955.
Pierre Guéritey ©
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire