Saint-Jean-de-Losne, charmante cité bourguignonne située en bord de Saône, premier port fluvial de plaisance en eau intérieure, au passé glorieux, est aimée des peintres, des vacanciers, des touristes et des plaisanciers. Nous tenons à elle, et c'est pourquoi nous avons décidé de vous parler de son patrimoine, de son histoire, des activités culturelles, associatives et sportives qui s'y déroulent. Soyez nombreux à nous lire. Merci. Pierre Marie et Michelle Guéritey

samedi 21 mai 2011

Souvenirs d’Echenon : une carte postale de 1956

Sur cette vue aérienne du printemps 1956 (Carte postale CIM), on observe facilement au centre le monument aux morts, et, en face, la rue des Oies, sur la rive gauche de l’Ouche. La route de Saint Usage aux Maillys franchit la rivière sur le pont de pierre. Le long de cette, route, à l’emplacement de l’actuelle salle des fêtes, on voit le grand hangar Lanvin où étaient entreposées les betteraves en automne. Sur les bords de la rivière, dans toute la traversée du village, il y a des tas de gravier : l’Ouche venait d’être draguée, opération répétée périodiquement à cette époque pour limiter les crues.
Sur la rive droite de l’Ouche, la rue du Port Bernard, avec la mairie-Ecole et « l’église » (qui n’est qu’une chapelle Echenon et Saint Usage appartenant à la paroisse de Saint Jean de Losne). Le clocher de la chapelle qui penchait vers l’avant a été reconstruit sous sa forme actuelle quelques années plus tard.
La plupart des maisons et hébergages subsistent aujourd’hui. La grosse maison de la propriété Platet sur la rue du Port Bernard en face du groupe de sapins a été démolie dans les années 70.
Au centre de la photographie, le moulin, dont le bief rejoint l’Ouche un peu en amont du pont, avec à gauche, derrière les peupliers, la maison Cantenot et derrière, la biscotterie, créée par Eugène Cantenot, et qui produisait alors les biscottes DOR
.
Pierre Marie Guéritey

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire