Saint-Jean-de-Losne, charmante cité bourguignonne située en bord de Saône, premier port fluvial de plaisance en eau intérieure, au passé glorieux, est aimée des peintres, des vacanciers, des touristes et des plaisanciers. Nous tenons à elle, et c'est pourquoi nous avons décidé de vous parler de son patrimoine, de son histoire, des activités culturelles, associatives et sportives qui s'y déroulent. Soyez nombreux à nous lire. Merci. Pierre Marie et Michelle Guéritey

lundi 9 mai 2016

Une 7e Journée Histoire et Patrimoine très fructueuse...

A voir la mine satisfaite des participants à l'issue de cette Journée, on peut conclure que la 7e Journée fut encore une fois enrichissante pour tous. C'est agréable de se rendre compte que l'on apprend toujours et à tout âge. Et puis ce genre de Rencontre permet des échanges entre passionnés d'Histoire et de Patrimoine, venus des deux cantons, et pour un certain nombre de Dijon, voire de plus loin.
Le public fut nombreux et très attentif samedi 30 avril, à Champdôtre.
Après l'ouverture de la Journée par Pierre Marie Guéritey, président de Saône Nature et Patrimoine, le maire de Champdôtre, Jean-Louis Landry, s'est dit heureux d'accueillir les participants et du choix de sa commune pour cette 7e Rencontre puis il a donné quelques indications historiques sur le village.
Après cet accueil, Pierre Marie Guéritey débute lui-même la Journée par une conférence sur "les stucateurs, peintres, plâtriers italiens à Saint Jean de Losne (entre 1779-1914)". Originaires des villages de la Valsesia en Italie du Nord, plusieurs familles de ces artistes se sont installées pendant plus de 100 ans à Saint-Jean-de-Losne, comme d'autres à Besançon, Lons-le-Saunier ou Morez.
Ils venaient pour la plupart du village de Mollia, comme le premier  d'entre eux, Antoine Marquetty, à qui l'on doit le magnifique baldaquin de l'église paroissiale de Saint-Jean-de-Losne . Pierre Marie a rappelé qu'il existait jadis dans la Valsesia une véritable école de stucateurs sculpteurs, peintres, architectes, qui a produit tous ces artistes qui ont essaimé en France en Franche Comté et dans les Savoies, et à Saint-Jean-de-Losne.
 
C'est ensuite au tour de Martine Speranza, habituée des Journées, de parler des Monuments aux morts de l'ancien canton d'Auxonne, et notamment ceux de la guerre de 1870 que l'on oublie trop souvent. Un exposé clair et bien documenté sur les nombreux monuments et leurs architectes, et les sculpteurs et marbriers comme Paul Gasq, Pouffier, Léon Chaffin, Magnien, Shanosky ou encore Linden. Chaque village a l'obligation de construire "son" Monument qu'il veut bien plus beau et bien plus haut que celui de la commune voisine. C'est l'occasion pour Martine de passer en revue ces constructions tout en donnant des exemples des dossiers qui ont permis leur construction.

 
Un déjeuner pris en commun au Restaurant de la Place à Champdôtre rassemble les participants. A l'issue, visite de l'église du lieu, avant la reprise des conférences de l'après midi.

Reprise des conférences à 15h. : Michel Jovignot nous fait découvrir les moulins de la Tille et les projets anciens liés à cette rivière, notamment celui d'un canal qui n'a pas été réalisé... Passionnant, tant par les explications géographiques qu'historiques. Michel Jovignot, en plus de parler des moulins, nous a gratifié d'une histoire et d'une description de cette rivière que l'on appelait jadis La Thille.
  
Aurélia Bénas, quant à elle, a évoqué les bois de Champdôtre, Pont, Tillenay, Tréclun, entre le XVIe et le XVIIIe s., leurs ressources, leur gestion par les Seigneurs notamment les chanoines de la cathédrale d'Autun, les droits d'usage, le quart de réserve si utile pour réaliser des travaux et les problèmes qui pouvaient surgir entre propriétaires et usagers.

Enfin nous avons pris de la hauteur avec Yvan Zadoinoff, Jacques Aubert et Patrice Quinche, tous les trois membres de l'AéroClub de Tavaux, pour découvrir d'avion les traces archéologiques qui perdurent sous les champs de blé ou les prairies... Il y en a tout près de chez nous, notamment à Saint Usage ou aux Maillys. Les participants ont été sous le charme des photos et ont posé maintes questions tant sur la façon dont ont été pris les clichés que sur la signification de ce que l'on pouvait voir surgir sur ceux-ci. L'empreinte de l'Histoire sur la Nature est passionnante.

Tout le monde est reparti riche de découvertes. Le succès de ces Journées n'est plus à démontrer.  Merci aux participants, merci aux conférenciers passionnants. Rendez vous le 19 novembre 2016 pour une 8e Journée, en principe à Auvillars sur Saône, avec d'autres sujets d'études tout aussi intéressants.
Michelle Guéritey.

jeudi 5 mai 2016

Sortie du n°3 du Bulletin Histoire et Patrimoine du Val de Saône

Le Bulletin n°3 / 2015, Histoire et Patrimoine du Val de Saône, publié par Saône Nature et Patrimoine est sorti samedi dernier.
A commander à Saône Nature et Patrimoine (mairie - 21170 Saint-Jean-de-Losne) au prix de 12€ (+ 3,20€ de frais d'envoi).