Saint-Jean-de-Losne, charmante cité bourguignonne située en bord de Saône, premier port fluvial de plaisance en eau intérieure, au passé glorieux, est aimée des peintres, des vacanciers, des touristes et des plaisanciers. Nous tenons à elle, et c'est pourquoi nous avons décidé de vous parler de son patrimoine, de son histoire, des activités culturelles, associatives et sportives qui s'y déroulent. Soyez nombreux à nous lire. Merci. Pierre Marie et Michelle Guéritey

vendredi 7 septembre 2012

Saint-Jean-de-Losne : le drapeau de l’Espérance

En 1943, plus d’un an avant la libération, Gilbert Dupuis, gymnaste intrépide, a escaladé une nuit le peuplier qui se trouvait alors au centre de la place des cochons (aujourd’hui place des remparts).
Il a installé un grand drapeau tricolore au sommet de l’arbre. Toutes les tentatives des pompiers, envoyés par le maire pour le décrocher, ont échoué, et il est resté, flottant fièrement au dessus de la ville, jusqu’à la Libération.
Gilbert Dupuis était le frère de Madame Durot (magasin « Durot sport » rue de la liberté, « Chic et sport » jusqu’à cette année)
Au moment où le défilé de la Libération se prépare à Saint-Jean-de-Losne, nous publions cette photographie (©) de l’arbre de la Liberté surmonté du drapeau de l’espérance que nous a confiée Michel Durot (fils de Madame Durot) en hommage au nombreux résistants Saint-Jean-de-Losnais membres du Bataillon Dubois.



« En 1943, sous l’occupation allemande, le drapeau de l’espérance mis par Gilbert Dupuis, frère de Mme Durot, était au-dessus du peuplier de la liberté place des remparts. Plus tard, l’arbre a été coupé dans les années 60 » - (Note de Mme G. Ganée).
Texte Pierre Marie Guéritey

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire