Saint-Jean-de-Losne, charmante cité bourguignonne située en bord de Saône, premier port fluvial de plaisance en eau intérieure, au passé glorieux, est aimée des peintres, des vacanciers, des touristes et des plaisanciers. Nous tenons à elle, et c'est pourquoi nous avons décidé de vous parler de son patrimoine, de son histoire, des activités culturelles, associatives et sportives qui s'y déroulent. Soyez nombreux à nous lire. Merci. Pierre Marie et Michelle Guéritey

jeudi 16 octobre 2014

Losne : restauration de l’église Notre-Dame

L’église de Losne a été restaurée en 2013-2014 (couverture du clocher et enduits) à l’initiative de la commune. Celle-ci est constituée de trois villages Losne, Chaugey, et Maison-Dieu (surface totale : 2260 ha), et compte environ 1650 habitants.
Jadis, cette paroisse, indépendante de celle de Saint-Jean-de-Losne, était attachée à une abbaye. Le pont qui enjambe la Saône, large à cet endroit d’environ 150 m. relie Losne à Saint-Jean-de-Losne. Ainsi, à 200 m de l’église de Saint-Jean-de-Losne, se trouve une autre église: Saint-Jean-de-Losne, avec les villages de Saint-Usage et Echenon forment une seule paroisse « depuis des temps immémoriaux ».
L'église Notre-Dame de Losne (septembre 2014)
Quelques mots d’histoire :

L’ancienne abbaye :
613 : Fondation de l’abbaye Notre-Dame de Losne. L’église de l’abbaye, à trois nefs, orientée, était flanquée d’un clocher au nord du côté de la Saône, et de 5 chapelles latérales au sud. Elle avait une longueur d’environ 30 mètres et la nef principale était large de 8 mètres ; L’autel de la paroisse en haut de la nef était adossé aux stalles des moines qui occupaient le chœur.
1636 : démolition de l’église et des bâtiments de l’abbaye sur ordre de Louis XIII. (pour éviter que les comtois ne viennent y installer de l’artillerie pour bombarder Saint-Jean-de-Losne pendant le siège de Dole).

L’église actuelle :
1695-1699 : reconstruction de l’église par le maçon Jean Rigolier d’Auxonne (coût : 3000 Livres), financée en majeure partie sur le produit de la vente des anciennes cloches de l’abbaye et le produit des amendes infligées pour contraventions aux règlements des bois de l’abbaye. par Jacques Dufaure-Ferier prieur commendataire de St. Vivant et Losne, qui achète aussi aux moines de Cîteaux le bois pour la charpente. La nouvelle église, orientée, construite en briques et couverte en tuiles, avait une seule nef de 19.5 m. de long par 7.15 de large et un clocher sur le porche avec une petite flèche.

Le 1er septembre 1768 la foudre tombe sur le clocher qui est gravement endommagé, un enfant est tué. L’ingénieur Pierre Joseph Antoine, dresse un devis des réparations, qui révèle que l’église et le presbytère étaient alors pratiquement en ruines ! une longue procédure s’ensuit entre les habitants, les propriétaires forains et les deux décimateurs : l’abbaye de Citeaux et le prieuré de Saint-Vivant, pour déterminer qui devra payer les travaux. Les réparations ne sont achevées qu’au début de 1771…
_________________

1818-1820 : Construction d’une sacristie. Devis : Toussaint Pignant, entrepreneur : Claude Fleutelot (Saint-Jean-de-Losne) 6850 frs.

1827-1829 : allongement de l’église : construction de chapelles latérales et reconstruction du chœur. Nouveau maître autel en pierre de Ladoix, plafond plat en planches, peint en bleu dans la nef, en jaune dans le chœur. Couverture en tuiles. Devis : Toussaint Pignant, entrepreneur : Antoine Marquetty (Saint-Jean-de-Losne) ; 7950 frs. .)

1869-1870 : transformation des chapelles latérales en transept, construction du nouveau clocher sur une travée supplémentaire en bas de la nef. Remplacement du plafond plat par une voute en bois plâtré. Couverture en ardoises de l’église et de la flèche du clocher. Architecte : Claude Phal-Perron (Auxonne), entrepreneur : Maltet (Longchamp) ; 42420 frs. .
Dimensions principales actuelles de l’église :
Longueur de la nef : 27.25 m.
Largeur de la nef : 7.5 m
Hauteur de la nef : 8.4 m.
Hauteur totale du clocher (sommet de la croix) : 36.6 m.
Hauteur de la flèche : 14 m.

1913-1914 : réfection de la couverture du clocher
Etc.
 
Le 30 juin 2012, un orage de grêle endommage la couverture en ardoises et particulièrement la flèche du clocher, la commune de Losne  décide la restauration extérieure de l’église.
Les travaux de restauration : Réfection du clocher (charpente et couverture) et des enduits extérieurs des murs par l’entreprise Contet-Bourotte (Flagey-les-Auxonne)
sont maintenant achevés:
Coût total des travaux: 159.634,57 € HT 
Financement:
Etat : 47.890,97 €
Réserve parlementaire du sénateur F. Rebsamen : 15.000 €
Région : 15.000 € 
Conseil général: 44.809,98 € 
Commune de Losne : 36.933, 62 € 

Voici quelques images de ce chantier :
Installation de l'échafaudage, juin 2013
 
 

Pose du lambris, juillet 2013


pose des ardoises, août 2013

juillet 2013


 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 

Les murs de l'abside et du transept nord avant restauration (août 2013)



Le nouvel enduit (Août 2014)

Façade ouest: le tympan du portail (1869)
 

A voir dans l’église de Losne :

Le maitre-autel en, pierre de Ladoix de 1827,  les 14 tableaux du chemin de croix restaurés par Alain Cessot,
Deux des 14 tableaux du chemin de Croix
 
le tableau de Saint Joseph (S. Michelot ,1868) :

 
Le grand tableau de l’Assomption de la Vierge Marie (d’après l’Assomption de Rubens ?,  XIXe siècle.).
 
_____________________

Sources :
Archives Départementales de la Côte-d’Or : 21 H 7, 4E7 51, C1600, 6Z 2O 101, IIO 353.

Références :
Dhetel, Philippe, L’abbaye Notre-Dame de Lône et ses succursales, Dijon, 1864.
Cessot, Alain, L’église de Losne, dans Les cahiers de Losne Chaugey Maison-Dieu, hors série n°3, 2012.
Cessot, Alain, L’abbaye Notre-Dame de Losne, dans Les cahiers de Losne Chaugey Maison-Dieu,  n°9, 10, 11 et 12 , 2006-2010.



 
© Texte et photos Pierre Marie Guéritey

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire