Saint-Jean-de-Losne, charmante cité bourguignonne située en bord de Saône, premier port fluvial de plaisance en eau intérieure, au passé glorieux, est aimée des peintres, des vacanciers, des touristes et des plaisanciers. Nous tenons à elle, et c'est pourquoi nous avons décidé de vous parler de son patrimoine, de son histoire, des activités culturelles, associatives et sportives qui s'y déroulent. Soyez nombreux à nous lire. Merci. Pierre Marie et Michelle Guéritey

mercredi 30 décembre 2015

Bonne année 2016 !

Gallas, la batellerie, la Légion d’honneur et les canons donnés par Napoléon : les incontournables de Saint-Jean-de-Losne… le tout bien souvent présenté dans des approximations construites pour célébrer la gloire et la prospérité passées de la ville.
En 2014, le bicentenaire du siège de Saint-Jean-de-Losne par les armées autrichiennes en janvier 1814 :
est passé complètement inaperçu… C’est pourtant par sa résistance courageuse mais infructueuse à l’invasion des coalisés que Saint-Jean-de-Losne a mérité d’être une des trois villes décorées de la Légion d’honneur par l’Empereur pendant les Cent-jours.
Et ce n’est qu’en septembre 2015 que cette distinction, accordée en mars 1815, et confirmée par décret impérial du 22 mai 1815 a été fêtée à Saint-Jean-de-Losne.
On a aussi à cette occasion fêté le retour après restauration des deux canons qui ornent le monument commémoratif du siège de 1636, donnés à la ville en 1901 en remplacement des deux canons promis par Napoléon  le 27 avril 1815.
Avant de terminer 2015, vous pouvez lire, les détails de la résistance à l’invasion de janvier 1814 sous la conduite du maire Pierre Coste, de l’attribution de la Légion d’honneur à Saint-Jean-de-Losne, et des canons donnés à la ville … par le roi Louis-Philippe, en cliquant sur ce lien :
(communication présentée lors de la 6e journée de rencontres histoire et Patrimoine du Val de Saône),
Attention, 2016 sera l’année d’un autre bicentenaire, que l’administration et les habitants des communes voisines ne devraient pas laisser passer inaperçu, en s’unissant et en intégrant Saint-Jean-de-Losne comme centre-ville d’une commune nouvelle : c’est la demande de la fusion des communes par le sous-préfet de Beaune en avril 1816, plusieurs fois rappelée dans ces pages… http://saint-jean-de-losnetourisme.blogspot.fr/2015/01/la-fusion-des-communes-une-opportunite.html
Alors, bonne année 2016 aux habitants de Brazey-en-Plaine, Saint-Usage, Echenon, Losne et Saint-Jean-de-Losne, enfin rassemblés (?).
 
Pierre Marie Guéritey 29 12 2015

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire