Saint-Jean-de-Losne, charmante cité bourguignonne située en bord de Saône, premier port fluvial de plaisance en eau intérieure, au passé glorieux, est aimée des peintres, des vacanciers, des touristes et des plaisanciers. Nous tenons à elle, et c'est pourquoi nous avons décidé de vous parler de son patrimoine, de son histoire, des activités culturelles, associatives et sportives qui s'y déroulent. Soyez nombreux à nous lire. Merci. Pierre Marie et Michelle Guéritey

dimanche 9 juin 2013

Les aigles-lutrins


Saint-Jean-de-Losne, Auxonne, Nuits-Saint-Georges, Beaune

Quelques notes sur les aigles-lutrins de nos églises

Le thème de la journée d’études du 9 novembre 2012, organisée aux archives départementales à Dijon par le Comité départemental pour l’histoire de la Révolution en Côte-d’Or, était : « Emblèmes et symboles de la Révolution en Côte-d’Or ».
De nombreux objets d’art religieux, considérés par les sans-culottes comme des « insignes du fanatisme et de la suprématie du culte » ont été détruits.
La communication que j’ai présentée, intitulée : « le massacre des gros oiseaux par les sans-culottes » traite de la destruction des coqs, anges et aigles-lutrins.
Quelques-uns de ces aigles-lutrins sont encore heureusement présents dans des églises.
La recherche menée à cette occasion dans de nombreux fonds d’archives permet d’apporter des informations inédites pour l’histoire de quelques-uns de ces objets remarquables, que l’on peut voir encore dans les églises d’Auxonne, de Saint-Jean-de-Losne, dans l’église Saint-Symphorien de Nuits-Saint-Georges et à Beaune, dans la collégiale Notre-Dame et la chapelle de l’Hôtel-Dieu.

Accédez au texte complet de la communication de Pierre Marie Guéritey :
 « le massacre des gros oiseaux par les sans-culottes » :
L'aigle-lutrin de l'église d'Auxonne (1562)
Pierre Marie Guéritey

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire